A LA UNEMaroc

La CGEM réunit ses Conseils d’Affaires établis en Afrique

La CGEM a réuni aujourd’hui les Présidents des Conseils d’Affaires établis avec les pays africains, en présence de MM. Chakib ALJ et Mehdi TAZI, respectivement Président et Vice-président Général de la Confédération et de M. Mohcine JAZOULI, Ministre Délégué auprès du Ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’Étranger. Ont également pris part à cette rencontre, M. Badr ALIOUA, Président de la Commission Internationale de la CGEM, M. Abdou DIOP, Président de la Commission Afrique, ainsi que leurs Vice-Présidents respectivement MM. Moulay Abdelaziz ELALAMY et Ali ZEROUALI.  

Cette réunion s’inscrit dans le cadre de la feuille de route de la CGEM qui intègre plusieurs chantiers ambitieux avec un objectif majeur, celui de renforcer l’accompagnement des entreprises marocaines dans leur investissement et expansion en Afrique, en faveur de la création d’une valeur ajoutée partagée et d’emplois locaux.

Après avoir félicité les Présidents des Conseils d’Affaires nouvellement nommés, M. ALJ a affirmé que “l’avenir se joue en Afrique et que l’avenir de l’Afrique se joue maintenant. Grâce à la vision et au leadership de sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu l’Assiste, le Maroc est aujourd’hui un investisseur important dans le continent. Le secteur privé marocain doit se mobiliser davantage pour investir en Afrique et saisir l’opportunité que représente la ZLECAf, qui permettra d’exporter sur un marché continental de 1,2 milliard de consommateurs, de construire des écosystèmes industriels complémentaires arrimés aux chaînes de valeur mondiales, et donc de créer de la valeur ajoutée et des emplois pour les populations africaines”.

Le Président de la CGEM a ensuite souligné que “le Maroc a cette responsabilité d’œuvrer pour le développement de son continent, notamment dans le contexte actuel marqué par la pandémie du Covid-19. La coopération économique africaine doit être le moteur d’une croissance continentale partagée, durable et inclusive. À cet effet, la mobilisation des Conseils d’Affaires est indispensable”.

Lors de son allocution à cette occasion, M. JAZOULI a déclaré que “sous l’impulsion de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu l’Assiste, le Maroc est devenu l’une des économies les plus dynamiques d’Afrique et a développé des pôles d’attractivité qui lui ont permis de consolider une expérience et une expertise que nous voulons mettre en partage avec nos partenaires Africains”.

Il a également souligné que “La ZLECAf va créer des ponts entre les régions. Elle boostera la compétitivité des entreprises africaines et leur donnera accès à de nouveaux marchés. Elle stimulera l’innovation et favorisera la productivité des entreprises. Elle facilitera la mobilité du capital et encouragera les investissements. Elle facilitera le commerce intrarégional et accélérera l’intégration des communautés économiques régionales”.

“Nous avons déjà pour coutume, avec la CGEM, de travailler de manière rapprochée – tant avec sa Présidence qu’avec ses équipes – pour servir les intérêts des opérateurs marocains sur le continent et pour contribuer à l’émergence de notre tissu économique. Cela a déjà porté ses fruits et nous continuons à avancer ensemble” a-t-il ajouté.

À noter que les Conseils d’Affaires jouent un rôle important dans la promotion de la coopération économique et commerciale entre le Maroc et d’autres pays, à travers notamment l’identification des opportunités de renforcement des échanges économiques et d’investissement, ainsi que des obstacles à lever. La CGEM encadre et anime 59 Conseils d’Affaires bilatéraux, dont 19 établis avec des pays africains. Chaque Conseil est conduit par des membres de la Confédération qui opèrent sur le marché concerné avec des connaissances approfondies des spécificités et démarches à adopter.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page