La chaîne américaine de vêtements J. Crew dépose le bilan

J. Crew

La chaîne de vêtements J. Crew Group a déposé le bilan lundi, devenant le premier détaillant américain à faire faillite pendant la pandémie de coronavirus.

J. Crew a annoncé lundi qu’il avait déposé une demande pour entamer une procédure en vertu du chapitre 11 devant un tribunal fédéral de faillite en Virginie. La société a également déclaré avoir conclu un accord avec ses prêteurs pour convertir environ 1,65 milliard de dollars de dettes en capitaux propres.

Le détaillant s’attend à maintenir ses activités et à sortir de la faillite en tant qu’entreprise rentable.”Nous continuerons toutes les opérations quotidiennes”, a déclaré le PDG du groupe J.Crew, Jan Singer, dans un communiqué.

Un dépôt de bilan ne signifie pas nécessairement qu’une entreprise cessera ses activités. De nombreuses entreprises utilisent la faillite pour rembourser leurs dettes et autres passifs qu’elles ne peuvent pas se permettre lors de la fermeture d’opérations et d’emplacements non rentables.

Selon les analystes, une série de faux pas, tant dans la mode que dans la finance, ont laissé la marque avec des ventes en baisse et près de 2 milliards de dollars de dettes.


Une grande partie de cette dette provient de son acquisition en 2011 par les sociétés de capital-investissement TPG Capital et Leonard Green & Partners dans le cadre d’un rachat par emprunt.