La Chine demande des excuses pour une caricature de son drapeau

Chine

L’ambassade de Chine à Copenhague a demandé des “excuses publiques” à un journal danois pour avoir publié un dessin satirique représentant chacune des cinq étoiles jaunes du drapeau chinois comme un coronavirus.

Dans un communiqué, l’ambassade écrit que le dessin est “une insulte à la Chine” et qu’il “blesse les sentiments du peuple chinois”, au moment où l’Empire du milieu se débat contre l’épidémie du mystérieux coronavirus.

“Manquant de toute forme de sympathie ou d’empathie, le dessin a transcendé les frontières de la société civilisée et la limite éthique de la liberté d’expression et insulte la conscience humaine”, poursuit le communiqué.

Considérant qu’au moment où la Chine met tout en œuvre pour lutter contre cette menace sanitaire inhabituelle et urgente, Jyllands-Posten a publié un “dessin satirique qui est une insulte à la Chine et blesse les sentiments du peuple chinois”.

→ Lire aussi : Coronavirus : La Chine compte plus de 100 morts


“Nous exprimons notre vive indignation et exigeons que Jyllands-Posten et Niels Bo Bojesen se repentent de leur erreur et s’excusent publiquement auprès du peuple chinois”, conclut l’ambassade.

Le directeur de la rédaction du journal danois, Jacob Nybroe, s’est défendu de toute velléité d’insulte, assurant que “le dessin n’avait pas l’intention de se moquer ou de ridiculiser la Chine”.

“Le fait de dessiner un drapeau et d’illustrer très rapidement le coronavirus montre qu’ils [Chine, ndlr] luttent contre un virus. C’est tout”, a-t-il ajouté.

La Chambre de commerce chinoise du Danemark, la CCCD, a également critiqué la caricature, tout en assurant respecter la liberté d’expression.


“Cependant, nous constatons que le dessinateur Niels Bo Bojesen manque de manières et de qualités personnelles telles que la compassion et la sympathie. Le dessin du coronavirus sur le drapeau chinois exprime uniquement la moquerie, le ridicule et la dérision du peuple chinois qui a actuellement besoin du soutien du monde extérieur”, a souligné le secrétaire général de la CCCD, John Liu.

Jyllands-Posten, un quotidien de centre-droit, est le journal qui a publié les tristement célèbres caricatures du Prophète Sidna Mohammed en 2005, avec des conséquences de grande envergure, notamment un complot terroriste déjoué contre la publication, des drapeaux danois brûlés dans un certain nombre de pays musulmans et un impact sur les exportations danoises.