La Clinique périnatale Mohammed VI à Bamako, “un joyau au grand bonheur des Maliens”

Clinique périnatale Mohammed VI

La Clinique périnatale Mohammed VI à Bamako, mise à la disposition des autorités maliennes dans le cadre de la lutte contre le coronavirus, est un “joyau au grand bonheur de la population malienne “, s’est réjoui dimanche, le ministre malien de la Santé et des Affaires Sociales, Michel Hamala Sidibé.

“Cet hôpital ultramoderne, offert par le Royaume, est un merveilleux cadeau que nous recevons en ce mois béni de Ramadan. Il va énormément aider notre pays dans sa lutte farouche contre la Covid-19, mais aussi et surtout dans la prise en charge des mères et des enfants (couche vulnérable) que nous ne devrons aucunement perdre de vue”, a déclaré à la MAP, M. Sidibé à l’issue d’une visite à cette structure de santé.

“Au nom du président de la République, je remercie SM le Roi Mohammed VI pour ce don”, a-t-il ajouté, notant qu'”en collaboration avec l’ambassadeur du Maroc, nous avons déjà entamé le processus de passation de l’hôpital à l’administration sanitaire du Mali”.

“Une fois ce processus terminé, nous allons immédiatement commencer l’exploitation de ce joyau au grand bonheur de la population malienne”, a-t-il souligné.

Pour sa part, l’ambassadeur du Maroc à Bamako, Hassan Naciri a indiqué que “Sur hautes instructions Royales, nous nous sommes concertés sur le plan bilatéral maroco-malien, dès l’annonce de la mise à disposition du Mali de la Clinique périnatale Mohammed VI “.


Cette concertation a mobilisé du côté marocain, l’Ambassade du Royaume et la Fondation Mohammed VI pour le Développement durable, maître d’ouvrage, a-t-il expliqué.

Côté malien, il s’agit du ministère des Affaires étrangères et de la coopération internationale et du ministère de la Santé et des Affaires Sociales, selon M. Naciri.

Et de poursuivre que “Nous avons arrêté, dès le départ, une méthode de travail à l’effet d’agir sur deux volets essentiels d’opérationnalisation de la Clinique Mohammed VI à savoir: le volet matériel et le volet juridico-administratif”.

“À ce jour, la partie marocaine a achevé les préparatifs sur le terrain comme nous l’avons constaté de visu lors d’une visite avec le Ministre de la Santé et des Affaires sociales”, a-t-il fait savoir, ajoutant que sur “le plan juridico- administratif, l’acte notarié-donation a été finalisé”.


Et en prélude à la passation, une équipe composée des deux parties a entamé, jeudi dernier, le processus d’inventaire, a-t-il ajouté.

S’agissant d’un projet complexe à forte valeur ajoutée technologique, une formation à distance est en cours pour mieux outiller les cadres maliens qui auront la charge de veiller au bon fonctionnement de ce joyau architectural et sanitaire moderne, a souligné le diplomate marocain.

Moderne et intégrée, cette clinique, réalisée par la Fondation Mohammed VI pour le développement durable sur une superficie globale de 5 hectares (don de l’État malien), dont 7.270 m² couverts, profitera grandement aux populations maliennes.