La commission des pétitions remet au Chef du gouvernement son rapport sur “la pétition pour la vie”

El Otmani

La commission des pétitions a remis mardi au Chef du gouvernement Saad Dine El Otmani son rapport relatif à “la pétition pour la vie” pour la création d’un fonds de prise en charge des malades atteints du cancer, comprenant l’avis et les suggestions de cette commission concernant cette pétition.

Le Département du Chef du gouvernement a indiqué mardi, dans un communiqué, que M. El Otmani, qui a reçu les membres de cette commission, a exprimé ses vifs remerciements et son estime aux initiateurs de la pétition, son mandataire et aux signataires.

“Cela exprime un sens patriotique et humanitaire élevé et se veut l’exemple éloquent de la démocratie participative”, s’est-il réjoui, ajoutant qu’il s’agit de la première expérience d’une pétition sanctionnée par un rapport et un avis à ce sujet, rapporte le communiqué. Le Chef du gouvernement a salué, à cette occasion, le travail acharné de la commission qui a tenu dix réunions pour étudier la pétition et accordé au sujet l’importance qu’il mérite, car il s’agit d’abord de la démocratie participative et de l’implication des citoyennes et citoyens dans l’élaboration des politiques publiques conformément à l’article 15 de la Constitution. Il s’agit aussi d’une maladie qui touche une couche importante de la population et dont le coût de traitement s’étale sur lune longue durée, a-t-il regretté, ajoutant que les effets négatifs de cette maladie sont subies aussi par les familles et l’entourage des malades.

L’expérience de la pétition pour la vie a montré une “mobilisation importante”, concrétisée par la collecte de plus de 40.000 signatures”, a-t-il précisé, soulignant que c’est une expérience à suivre dans la mise en œuvre de la démocratie participative, en complément de la démocratie représentative.

M. El Otmani a formulé l’espoir de voir de telles initiatives se reproduire et se multiplier non seulement au niveau national mais aussi local, pour devenir ainsi une force de proposition aux collectivités territoriales afin d’attirer l’attention sur un sujet déterminé et pour créer un impact positif sur les décisions en faveur des citoyens.


Il a, à cet égard, exprimé la détermination de mettre en œuvre les mesures contenues dans le rapport de la commission après leur examen avec les autorités compétentes, promettant d’accélérer cette mise en œuvre.

De son côté, le ministre d’État chargé des Droits de l’Homme et des Relations avec le Parlement, a présenté la synthèse du rapport de la commission, qu’il préside par mandat du Chef du gouvernement, et son avis, relevant l’interaction positive avec cette pétition et la proposition de 29 mesures intéressant le volet institutionnel et la stratégie de prévention et de traitement du cancer.

Les mesures concernent aussi l’aspect lié à la détection précoce de la maladie, celui relatif aux médicaments, ainsi que les soins palliatifs et le volet de la justice spatiale, le droit d’accès au diagnostic et au traitement, a précisé M. Ramid cité dans le communiqué, faisant savoir qu’il y a des mesures relatives au financement dédié au traitement de la maladie.

La commission avait organisé des séances d’écoute avec des représentants du ministère de la Santé, de la Direction du budget au ministère des Finances, de la Direction générale des impôts, de l’Agence nationale d’assurance maladie, de la Fondation Lalla Salma- prévention et traitement des cancers et un certain nombre d’experts, a conclu la même source.