AccueilA LA UNELa communauté internationale en conclave à New York pour le Sommet Action Climat 2019
L’ONU

La communauté internationale en conclave à New York pour le Sommet Action Climat 2019

Par Naoufal Enhari

La communauté internationale s’est donnée rendez-vous, lundi 23 septembre à New York, pour un sommet historique sur l’action pour le climat, une réunion “déterminante” organisée à l’initiative du Secrétaire général des Nations-Unies avec comme objectif d’accroître la mobilisation mondiale dans la lutte contre l’urgence climatique.

En effet, ce conclave de grande envergure entend renforcer les ambitions et accélérer les actions visant à atteindre les objectifs de l’Accord de Paris sur le climat de 2015. A cette occasion, les leaders mondiaux et les dirigeants gouvernementaux, du secteur privé et de la société civile sont appelés à présenter des actions, des plans et des initiatives concrets pour lutter contre le changement climatique.

Et pour cause. Décrit par le Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, comme “une menace existentielle” pour l’humanité, le changement climatique est l’un des enjeux les plus importants de notre époque, comme le montre la multiplication des phénomènes météorologiques extrêmes à travers le monde.

“Cette nouvelle année de canicules, d’orages extrêmes et de perturbations climatiques sans précédent nous montre que nous n’avons d’autre choix que d’agir avant qu’il ne soit trop tard”, a averti récemment le chef de l’ONU.

Par conséquent, M. Guterres espère que le Sommet Action Climat soit différent des autres rencontres internationales, en ce sens que les leaders mondiaux et les responsables des gouvernements et du secteur privé devront y présenter des projets ambitieux de réduction de 45% des émissions de gaz à effet de serre d’ici à 2030 et de neutralité carbone d’ici à 2050.

L’objectif -déjà convenu par les dirigeants mondiaux- est de maintenir le taux de réchauffement de la planète en dessous de 2°C et, si possible, à 1,5°C au-dessus des niveaux préindustriels.

Selon l’ONU, la finalité du Sommet est ainsi d’élaborer des solutions ambitieuses dans six domaines, à savoir : la transition mondiale vers les énergies renouvelables ; Infrastructures et villes durables et résilientes ; Agriculture durable ; Gestion des forêts et des océans ; Résilience et adaptation aux impacts climatiques ; et Alignement des financements publics et privés sur une économie ayant zéro émission nette.

Le sommet de New York, auquel sont aussi conviés des responsables de la finance, du milieu des affaires et de la société civile des différents pays du monde, intervient exactement un an avant que les Etats commencent à renforcer les engagements pris au niveau national en faveur du climat conformément à l’Accord de Paris.

“L’ensemble de la communauté internationale doit affronter la crise climatique en augmentant son ambition et son action pour mettre en œuvre l’Accord de Paris”, a encore plaidé le Secrétaire général de l’ONU. “C’est pourquoi je demande à tous les dirigeants de venir au sommet sur le climat à New York (…) avec des plans, pas des discours”, a-t-il insisté.

Même son de cloche chez la numéro deux de l’ONU, Amina Mohammed, pour qui, les idées doivent se traduire en actions concrètes au Sommet Action Climat.

“Mais cela ne pourra se produire à l’échelle dont nous avons besoin que si tous les secteurs s’activent (la société civile, le privé et les gouvernements), a déclaré la Vice-Secrétaire générale de l’ONU, lors d’une conférence de presse.

La rencontre de lundi permettra “de voir qui s’engage et à quoi ressemble le leadership climatique, et montrera le progrès accompli vers un avenir neutre en charbon”, a-t-elle dit.

Selon elle, seules les initiatives jugées “les plus courageuses et les plus à même d’enclencher la transformation” seront présentées lors du sommet avec des intervenants qui s’exprimeront au nom de plusieurs entités ou pays.

Un nombre important d’initiatives seront annoncées à partir de samedi lors du sommet sur le climat des jeunes, et ensuite tout au long de la semaine du débat général de l’Assemblée générale.

“Chaque brin de réchauffement est important et chaque élément d’action est essentiel”, a souligné Mme Mohammed.

Evoquant le sommet de l’ONU des jeunes, qui portera sur les actions de ces derniers dans la lutte contre le changement climatique, la Vice-Secrétaire général a expliqué que les résultats et initiatives qui verront le jour à l’issue de ce sommet seront soumis dimanche au Secrétaire général.

Share With:
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire


%d blogueurs aiment cette page :