A LA UNESociété

La confiance des ménages s’améliore au T3-2021

Le moral des ménages marocains s’est amélioré au troisième trimestre de 2021, l’indice de confiance des ménages (ICM) s’établissant à 65,5 points, au lieu de 63 points enregistrés le trimestre précédent et 60,6 points une année auparavant, selon le Haut-Commissariat au Plan (HCP).

Cet indice, calculé sur la base de sept indicateurs, quatre relatifs à la situation générale et trois à la situation propre du ménage, fait ressortir que 59,4% des familles déclarent, au T3-2021, une dégradation du niveau de vie au cours des 12 derniers mois, 22,7% un maintien au même niveau et 17,9% une amélioration, indique le HCP qui vient de publier une note sur les résultats de l’enquête de conjoncture auprès des ménages.

Le solde d’opinion sur l’évolution passée du niveau de vie est resté négatif, à -41,5 points, contre -50,8 points au trimestre précédent et -35,6 points au même trimestre de l’année passée, précise la même source.

En outre, ladite note relève qu’au cours des 12 prochains mois, 24,4% des ménages s’attendent à une dégradation du niveau de vie, 41,8% à un maintien au même niveau et 33,8% à une amélioration. Le solde d’opinion relatif à cet indicateur s’établit à 9,4 points, enregistrant ainsi une amélioration aussi bien par rapport au T2-2021 que par rapport au T3-2020 où il était à 0,2 point et à -17,4 points respectivement.

Le HCP fait aussi savoir que 84,2% contre 5,9% des ménages s’attendent à une hausse du chômage au cours des 12 prochains mois. Le solde d’opinion est resté ainsi négatif à moins 78,3 points contre -69,8 points un trimestre auparavant et -82 points un an auparavant.

Par ailleurs, l’enquête révèle que 72,1% contre 10,1% des ménages considèrent, au T3-2021, que le moment n’est pas opportun pour effectuer des achats de biens durables. Le solde d’opinion de cet indicateur est resté négatif avec -62 points enregistrant une amélioration aussi bien par rapport au trimestre précédent que par rapport au même trimestre de l’année passée où il s’est établit à -65,6 points et à -63,5 points respectivement.

Elle indique aussi que 55,1% des ménages estiment que leurs revenus couvrent leurs dépenses, 40,7% déclarent s’endetter ou puiser dans leur épargne et 4,2% affirment épargner une partie de leur revenu. Le solde d’opinion relatif à la situation financière actuelle des ménages est resté négatif, à -36,5 points contre -38 points le trimestre précédent et -31,5 points une année auparavant.

Quant à l’évolution de leur situation financière au cours des 12 derniers mois, 53,7% contre 5,7% des ménages considèrent qu’elle s’est dégradée. Cette perception reste ainsi négative, avec un solde d’opinion de -48 points contre -50 points au trimestre précèdent et -34 points au même trimestre de l’année passée.

Avec Map

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page