AccueilA LA UNELa construction de la route Al Wahda: Un illustre chantier d’édification de l’État marocain moderne
La construction de la route Al Wahda: Un illustre chantier d’édification de l’État marocain moderne

La construction de la route Al Wahda: Un illustre chantier d’édification de l’État marocain moderne

 Le peuple marocain et la famille de la résistance nationale et de l’armée de libération célèbrent, demain jeudi, le 61e anniversaire du coup d’envoi des travaux de construction de la route Al Wahda, un évènement historique au lendemain de l’indépendance du Maroc et l’une des illustrations du grand jihad annoncé par feu SM Mohammed V dès son retour d’exil.

Le Haut-Commissariat aux anciens résistants et anciens membres de l’armée de libération rappelle à cette occasion que le défunt Souverain avait lancé, le 15 juin 1957 à partir de Marrakech, un appel à la mobilisation de la jeunesse marocaine pour participer à cet immense projet destiné à relier le Nord au Sud du Royaume et qui constitue un bel exemple de l’unité et de la symbiose entre le Trône et le peuple.

Disposant au lendemain de l’indépendance d’un réseau routier de quelque 20.000 km qui ne couvrait pas totalement toutes les régions, le regretté Souverain avait décidé la mise en œuvre d’une politique novatrice en matière d’infrastructures, à travers la mise en place d’un réseau routier moderne et fluide. Une telle politique avait permis la réalisation d’une route de 80 km reliant Taounate à Ketama, baptisée “Route Al Wahda” pour souligner encore une fois les valeurs de solidarité et d’unité nationale dont sont imprégnés les jeunes marocains.

Ce chantier gigantesque, qui incarnait les nobles valeurs de coopération visant, entre autres, à surmonter les divers obstacles héritées de la période coloniale, a réuni un total de 12.000 jeunes marocains issus de différentes régions du Royaume, soit 4.000 bénévoles par mois, qui avaient participé à ce chantier durant les trois mois d’été, et ayant suivi, en même temps, des cours d’éducation pédagogique et civique, ainsi que des exercices militaires. Ce volontariat a reflété la consécration du militantisme et du service civique pour édifier un Maroc libre et indépendant.

Le défunt Souverain a donné, le vendredi 5 juillet 1957, le coup d’envoi du chantier national de la route Al Wahda, il s’est rendu sur place pour observer l’avancement des travaux, avant d’accomplir la prière du vendredi à Ikaouen.

>>Lire aussi : Routes rurales: 30.000 km seront réalisés en l’espace de 7 ans

Les trois mois de construction, allant de juillet à octobre 1957, ont donné l’exemple de la parfaite symbiose entre le peuple et l’auguste Trône alaouite, et ont illustré l’action bénévole au service de l’édification et du développement du Maroc indépendant, souligne la même source.

Tous les Marocains ont célébré en octobre la fin des travaux, un évènement phare symbole d’un élan de mobilisation de la jeunesse marocaine, qui avait fait preuve d’une grande abnégation dans le travail. A cette occasion, Feu SM Mohammed V s’est exprimé devant les bénévoles :”Combien notre cœur ressent la satisfaction et le réconfort en vous retrouvant aujourd’hui à un moment où vos travaux ont été – Dieu merci – couronnés de succès et où apparaissent clairement et au grand jour les résultats de vos efforts soutenus. De fait, vous avez prouvé au monde entier que les enfants du Maroc savent bien assumer leurs responsabilités et que lorsqu’ils s’assignent un objectif, quel qu’en soit l’enjeu, ils peuvent le réaliser”. Le regretté souverain a également salué le courage de la jeunesse marocaine et son implication réelle dans le développement du pays.

Le Haut-commissariat aux anciens résistants et anciens membres de l’armée de libération, tout comme le peuple marocain, considèrent que la célébration de cet événement offre l’occasion de se remémorer les valeurs de solidarité et d’abnégation ayant permis la réalisation de cette route, symbole éternel de l’unification du pays, des valeurs qui incitent aujourd’hui à la mobilisation pour la poursuite de l’œuvre de développement humain durable, sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI, saluant à cette occasion les grandes initiatives et les grands chantiers de réforme et de développement humain et durable lancés au Maroc.

Share With:
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire


%d blogueurs aiment cette page :