ban600
credit agricol

La coopération judiciaire maroco-espagnole repose sur une relation de confiance mutuelle

La coopération judiciaire maroco-espagnole repose sur une relation de confiance mutuelle

La coopération judiciaire entre le Maroc et l'Espagne repose sur une relation de confiance mutuelle fondée sur un cadre solide d'instruments et de mécanismes, a indiqué mardi à Rabat la ministre espagnole de la Justice, Dolores Delgado.

Lors d'un entretien avec le ministre de la Justice Mohamed Aujjar, la responsable espagnole a relevé que la collaboration bilatérale dans le domaine de la justice doit être placée dans le cadre des relations "très étroites" qui unissent le Maroc et l'Espagne en tant que pays voisins et véritables partenaires stratégiques.

La ministre s'est félicitée, a cet égard, des progrès considérables qui ont pu être accumulés depuis l'adoption de la Constitution de 2011 et des lois organiques relatives à la séparation des pouvoirs et la modernisation de l'administration judiciaire, rappelant que ce cadre juridique a permis la consolidation des institutions judiciaires que sont le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire et le ministère public. Il s'agit-là, a-t-elle dit, de véritables modèles pour la région d'autant plus que ces institutions n'ont rien à envier à celles des pays les plus avancés.

"Sous l'impulsion effective de nos gouvernements respectifs et avec le soutien inestimable des deux chefs d'Etat, le Maroc et l'Espagne ont réalisé un saut qualitatif dans leurs relations bilatérales, ce qui s'est notamment traduit par la coopération entre nos administrations judiciaires et les pouvoirs judiciaires", a t-elle affirmé.

→ Lire aussi : Maroc-Espagne: la coopération bilatérale au centre de rencontres à Madrid

Aujjar s'est de son côté réjoui du bilan satisfaisant de la coopération entre les deux départements de la Justice, saluant à cet égard le dynamisme des deux juges de liaison qui tiennent à faciliter, fluidifier et dynamiser la coopération tant judiciaire que technique entre les deux pays.

Il a en outre exposé les principaux axes de la réforme du système judiciaire marocain, à savoir la consolidation de l'indépendance du Pouvoir judiciaire, la moralisation du système judiciaire, le renforcement de la protection judiciaire des droits et libertés, l'accroissement de l'efficacité et de l'efficience de la Justice, le développement des capacités institutionnelles du système judiciaire et la modernisation de l'administration judiciaire.

Dans ce contexte, le responsable marocain a rappelé le dernier mémorandum d'entente signé le 5 juin 2017 entre les ministères de la justice marocain et espagnol, ainsi que le plan d'action signé le 02 avril dernier, tout en soulignant son engagement à aller de l'avant pour intensifier les relations et les échanges entre les deux parties.

Ont pris part à cette entrevue l'ambassadeur d'Espagne au Maroc, Ricardo Diez Hochleitner, et plusieurs responsables marocains et espagnols.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

top
%d blogueurs aiment cette page :