La Corruption, un fléau qui impacte la confiance aussi bien des citoyens que des investisseurs

La Corruption

La Corruption est un phénomène qui empêche le développement de prendre sa voie optimale et qui impacte la confiance aussi bien des citoyens que des investisseurs, a souligné Mohamed Bachir Rachdi, nouveau président de l’Instance nationale de la probité, de la prévention et de la lutte contre la Corruption.

Bachir Rachdi, nommé jeudi par SM le Roi Mohammed VI au poste de Président de l’Instance nationale de la probité, de la prévention et de la lutte contre la Corruption, a souligné dans une déclaration à la presse à cette occasion, que cette nomination est “un honneur et une grande responsabilité donnée à une instance constitutionnelle nouvelle appelée à jouer un rôle central dans la lutte contre la corruption”.

→ Lire aussi : La corruption coûte au Maroc annuellement 2% de sa croissance économique

“Avec cette nomination, nous espérons entamer une nouvelle ère dans la lutte contre la corruption, une ère de changements réels et irréversibles à travers des stratégies effectives et applicables où l’Instance nationale de la probité, de la prévention et de la lutte contre la Corruption jouera un rôle d’impulsion, de suivi, et d’évaluation des politiques publiques en la matière”, a-t-il dit.

“Qu’il s’agisse de la prévention ou de la répression, l’Instance nationale de la probité, de la prévention et de la lutte contre la Corruption devra avoir de vraies prérogatives pour mener des investigations et traiter les dossiers en pré-judiciaires, avant leur soumission à la justice qui doit jouer son rôle plein et indépendant”, a poursuivi Bachir Rachdi.