ban600
credit agricol

La Côte d’Ivoire ouvre le capital des banques publiques BNI et CNCE

La Côte d’Ivoire ouvre le capital des banques publiques BNI et CNCE

Le gouvernement ivoirien a annoncé, mercredi, l'ouverture du capital des deux banques publiques, la Banque nationale d’investissement (BNI) et la Caisse nationale des caisses d’épargne (CNCE).

"L’ouverture du capital devrait permettre de porter les fonds au niveau réglementaire de 10 milliards Fcfa grâce à une émission d’actions nouvelles. Donc, ça sera une augmentation de 10 milliards", a dit le porte-parole du gouvernement ivoirien, Sidi Touré, à l’issue d'un Conseil des ministres.

Il s’agit de la "mise en conformité de l’actionnariat de la Banque nationale d’investissement (BNI) et de la Caisse nationale des caisses d’épargne (CNCE) avec la réglementation bancaire", a -t-il souligné.

→ Lire aussi : Rapport de la banque mondiale : la croissance de l’Afrique avance à pas de caméléon

L’actionnariat de la BNI et de la CNCE, sont ouverts aux acteurs autres que l’Etat ivoirien à travers des émissions d’actions nouvelles compte tenu du caractère de ces établissements nationaux et de crédits.

Cette ouverture du capital intervient "dans le cadre de la mise en œuvre de la politique économique de l’Etat", a-t-il fait savoir, ajoutant qu'"il a été retenu de réserver une ouverture du capital à des structures en relation avec le secteur public".

Selon la réglementation bancaire au sein de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), le niveau minimum du capital d’un établissement bancaire est de 10 milliards Fcfa.

Avec l’instruction des normes de Bâle ll et lll, les banques ont désormais l'obligation de couvrir en plus du risque de crédit, les risques de marché, les risques opérationnels et de liquidité.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

top
%d blogueurs aiment cette page :