La Cour suprême du Brésil refuse la remise à Ronaldinho de son passeport

Ronaldinho

La Cour suprême du Brésil a rejeté l’appel interjeté par Ronaldinho Gaucho et son frère, Roberto de Assis, également un ancien footballeur, pour récupérer leurs passeports confisqués jusqu’à ce qu’une amende pour dommages environnementaux soit payée.

Le tribunal régional de l’État de Río Grande do Sul a décidé en 2015 d’infliger une amende pour dommages environnementaux après la construction illégale par Ronaldinho Gaúcho et de son frère, d’un dépôt portuaire de port et une plate-forme pour la pêche dans une zone de préservation de l’environnement, en l’occurrence le lac Guaíba, situé à Porto Alegre, selon des médias locaux.

Ils avaient alors écopé d’une amende de 8,5 millions de reais (environ 2,1 millions de dollars américains).

→ Lire aussi : Mercato: Neymar Super Animateur De L’été

Juillet dernier, Ronaldinho Gaucho a interjeté appel devant la plus haute juridiction, revendiquant une “dérogation pour travail” pour pouvoir récupérer son passeport et se rendre à l’étranger pour participer à des événements qui constituent sa principale source de revenu.


La magistrate de la Cour suprême fédérale (STF), Rosa Weber, qui a prononcé le verdict, a nié tout “abus de pouvoir” dans cette affaire.

Son frère, qui a toujours été son représentant sportif, est également l’homme qui gère les contrats de l’ancien joueur avec Barcelone, Milan et le PSG, entre autres équipes.