La Cour suprême entame l’examen du sort de 600.000 jeunes immigrants aux Etats-Unis

Cour suprême
Cour suprême

Les juges de la Cour suprême américaine ont entamé mardi l’audition des arguments de l’administration du président Donald Trump qui chercher à annuler un programme qui a permis de régulariser des milliers de jeunes migrants arrivés illégalement aux Etats-Unis.

Intitulé Deferred Action for Childhood Arrivals (DACA), ce dispositif a été instauré par l’ex-président Barack Obama en 2012 pour protéger près de 800.000 jeunes surnommés “dreamers” (rêveurs) en leur accordant le droit d’étudier et de travailler dans le pays pendant deux ans renouvelables.

En septembre 2017, l’actuel locataire de la Maison Blanche a décidé de mettre fin à ce programme et accordé une période de six mois au Congrès pour trouver une solution permanente.

→ Lire aussi : Etats-Unis: Trump n’acceptera que 18.000 réfugiés dans son pays en 2020

Depuis, des tribunaux relevant des Etats, dont celui de la Californie, sont intervenus pour ordonner au gouvernement de maintenir le programme.


Le verdict de la Cour suprême est attendue d’ici juin 2020. Il permettra de déterminer le sort de quelque 600.000 de ces migrants arrivés illégalement aux Etats-Unis avant 16 ans, principalement du Mexique, du Honduras, du Guatemala et du Salvador.

Dans un tweet ce mardi, Donald Trump a écrit que si la Cour suprême annulait la protection accordée à ces jeunes, son administration œuvrera pour un “un accord avec les Démocrates pour qu’ils restent!”.

La lutte contre l’immigration illégale est l’un des principaux piliers de la politique du président américain qui a dévoilé en mai dernier un plan de refonte axé sur le renfoncement de la sécurité aux frontières et un système qui privilégie le mérite. Ce thème revient avec force dans la campagne de Trump pour un second mandat en 2020.