ban600

La créativité artistique de la femme marocaine à l’honneur en Australie

La créativité artistique de la femme marocaine à l’honneur en Australie

La prestigieuse Casula Powerhouse Art Center à Liverpool, banlieue de Sydney, expose jusqu'au 11 novembre prochain les œuvres de quatre artistes marocaines déclinant, chacune d'elles, un riche parcours artistique et une muse débordant d'originalité et de créativité.

Initiée par l’Ambassade du Maroc à Canberra, l’exposition "Landless Bodies" (Corps sans frontières), qui constitue une vitrine dynamique de l'identité féminine qui transcende les frontières géographiques, montre la diversité de la création artistique féminine marocaine à travers les trois artistes Safaa Erruas, Batoul S'himi et Fatima Mazmouz, et leur collègue installée en Australie, Fatima Killen.

"Cette exposition, qui rend hommage à l'art marocain au féminin, reflète toute la richesse et la diversité des affluents culturels constituant l'identité du Maroc, un pays au carrefour des civilisations", a indiqué l’ambassadeur du Royaume à Canberra, M. Karim Medrek, dans une déclaration à la MAP à l'occasion du vernissage de cette exposition collective.

Forgée par la convergence de ses composantes arabo-islamique, amazighe et hassanie, la culture marocaine s'est nourrie et enrichie de ses affluents africain, andalou, hébraïque et méditerranéen, a relevé M. Medrek, ajoutant que cet événement "permet de faire connaître cette culture authentique en Australie, un pays qui partage plusieurs valeurs communes avec le Royaume".

Selon l’ambassadeur, cette exposition rassemble différentes pratiques artistiques pour souligner le caractère universel des préoccupations humaines qui vont au-delà des contextes géographiques, sociaux ou temporels.

Le Directeur de Casula Powerhouse Art Center (CPAC), M. Craig Donarski, a déclaré, pour sa part, que le "partenariat avec l'ambassade du Maroc à Canberra permet de renforcer encore la place de Casula Powerhouse en tant que plaque tournante des arts et de la culture qui suscitent la réflexion, non seulement localement mais à l'échelle mondiale."

"Nous sommes ravis de présenter cette magnifique exposition réunissant l'une des meilleures artistes marocaines en Australie", a ajouté le directeur du centre, rappelant que "Landless Bodies" a été conçue lors d'une visite au Maroc de la conservatrice de CPAC, Lizzy Marshall, en décembre 2017, à l'invitation de l'ambassade du Maroc en Australie.

→ Lire aussi : Festival du cinéma méditerranéen d’Alexandrie: 85 films de 25 pays et le Maroc invité d’honneur

"C’est au cours de mes visites dans d’incroyables espaces d’art marocains, des galeries indépendantes et des institutions gouvernementales que j’ai pu constater les préoccupations des artistes dans un contexte mondial et j’ai réalisé que c’était transnational", a indiqué Mme Marshall.

"Cette exposition souligne avant tout la manière dont nos identités inhérentes nous définissent quel que soit le contexte géographique", a-t-elle souligné.

"Des collections contemporaines du musée Bank Al-Maghrib, du musée Yves Saint Laurent et du musée de l'art contemporain africain Al Maaden, j'ai compris à quel point la mondialisation a donné naissance à des artistes partageant une conscience collective assez homogène".

Fatima Killen, une artiste de renommée internationale dont les œuvres sont exposées dans les plus prestigieuses institutions artistiques en Australie, expose des installations d’objets disséquant la thématique guerre et paix, créé spécifiquement pour répondre aux thèmes de l’exposition.

Pour sa part, Safaa Erruas expose des œuvres blanches percées d’aiguilles et d’autres objets métalliques qui évoquent des blessures silencieuses, alors que Batoul S'himi expose des bonbonnes de gaz sculptées de manière exquise pour représenter les pressions explosives exercées sur la femme moderne. Fatima Mazmouz, dont le travail interroge l'identité, le corps, le langage et le dialogue, expose des vidéos, des photographies et des installations.

Les artistes marocaines ont exprimé leur fierté de prendre part à cette exposition qui constitue un pont culturel entre deux pays, et de présenter certains aspects de la création artistique marocaine, particulièrement l’art plastique contemporain.

Les ambassadrices de l’art plastique marocains n’ont pas manqué de souligner l’importance de tels événements pour le rapprochement des deux peuples, qui, même si loin géographiquement, partagent tant de valeurs communes.

Les passionnés des arts plastiques en Australie, venus nombreux à cette cérémonie, ont, pour leur part, exprimé leur admiration pour l’art plastique contemporain marocain, soulignant l’universalité des préoccupations humaines qui transcendent tous les clichés et les préjugés.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :