La cuisine marocaine s’invite à Bangkok

Bangkok

La cuisine marocaine s’invite à Bangkok pour trois semaines, le temps de déployer comme il se doit une diplomatie culinaire qui donne à apprécier les «Saveur du Maroc» auprès d’un public aussi bien asiatique que cosmopolite dans la capitale thaïlandaise, une cité-carrefour de l’Asie.

Le coup d’envoi de «Taste of Morocco», un festival culinaire marocain organisée par l’Ambassade du Maroc à Bangkok, a été donné ce week-end dans un somptueux palace de la capitale Thaïlandaise, le Sukusol Hotel, dans une ambiance typiquement marocaine qui donne la mesure de la réputation d’«éblouissement des sens» du Royaume.

L’appel de l’art culinaire marocain, véritable conquérant en Asie, a si bonne audience auprès des fins gourmets que la cérémonie d’ouverture a été une véritable attraction mondaine si courue et appréciée.

Représentants du corps diplomatique accrédité à Bangkok, personnalités de divers horizons, hommes d’affaires, des responsables du ministère thaïlandais des affaires étrangères, des membres de l’association d’amitié maroco-thaïlandaise et des personnalités de la Jet-set ont été présents lors du coup d’envoi de ces retrouvailles de convivialité donné par l’Ambassadeur de SM le Roi en Thaïlande, Abdelilah El Housni.

Dans une décoration maroco-orientale chatouilleuse de l’imaginaire d’un orient enchanteur, une ambiance feutrée bercée par chants et musique d’un orchestre marocain, les invités n’ont que l’embarras du choix pour papillonner autour des divers plats emblématiques de la cuisine marocaine.


→ Lire aussi :Brillante participation marocaine au Bazar diplomatique de bienfaisance de Jakarta

En véritable Chef détenteur des secrets séculaires de l’art gastronomique marocain, la joviale Saïda El Haloui a savamment orchestré la présentation des plats et l’arrangement des friandises et autres gâteaux autour de l’incontournable thé à la menthe afin d’offrir la meilleure expérience dégustative aux convives.

Du menu détail aux subtiles touches pour assaisonner au goût local, le couscous, les tagines, le poulet aux olives et citrons où encore la raffinée pastilla, trônent en vedettes. Le somptueux buffet se déguste à l’œil bien avant les papilles. Le cérémonial authentique du thé à la menthe accompagné du cocktail de gâteaux traditionnels donne aux visiteurs l’occasion de terminer en beauté cette immersion dans les saveurs du Royaume, un art culinaire ancestral qui transcende les frontières et explore avec aisance une Asie pourtant réputée difficile d’accès.

A travers ses remarquables succès en diverses occasions, la cuisine Marocaine se veut ainsi un précieux adjuvant à la politique d’ouverture du Royaume sur les pays de l’Asie du Sud-est avec lesquels le Maroc ambitionne de parvenir au Statut de Partenaire de Dialogue Sectoriel (SDP) au sein de l’ASEAN (10 pays) où la coopération socio-culturelle est l’un des trois piliers fondamentaux de ce groupement régional. Des représentants des pays de l’ASEAN sont désormais des habitués de ce genre de rendez-vous de convivialité et d’amitié.


Compte tenu de la volonté de permettre la rencontre avec un plus large public, la quatrième édition du festival de l’art culinaire du Maroc à Bangkok se poursuivra dans le prestigieux hôtel de la capitale thaïlandaise jusqu’au 7 décembre.

Les délices de la cuisine marocaine seront en vedette sur le menu de cet espace sélect de la trépidante métropole asiatique qui vit actuellement une ambiance particulièrement festive à l’occasion de diverses fêtes traditionnelles populaires au pic de la saison touristique.