La décision des Émirats Arabes Unis d’ouvrir un consulat général à Laâyoune illustre sa position ferme dans la défense des droits légitimes du Maroc

Émirats Arabes Unis

La décision des Émirats Arabes Unis d’ouvrir un consulat général dans la ville de Laâyoune, dans les provinces du Sud du Royaume, illustre sa position ferme dans la défense des droits légitimes du Maroc et de ses causes justes, écrit le site d’informations émirati “Al-Ain Al-Ekhbariya”.

Dans un article publié récemment sous le titre “EEAU-Maroc : le consulat historique de Laâyoune renforce le partenariat stratégique”, le média émirati souligne que cette décision “s’inscrit dans le cadre des relations fructueuses de coopération et de solidarité effective liant les deux pays et illustre la position inébranlable des Émirats Arabes Unis dans la défense des droits légitimes et des causes justes du Maroc, et sa position constante aux côtés du Royaume dans les forums locaux et internationaux”.

Les relations maroco-émiraties connaissent un “développement remarquable, qui a abouti à la décision d’Abou Dhabi d’ouvrir un consulat général dans la ville de Laâyoune située dans le Sud du pays, dans une étape qualifiée d’historique par Rabat”, note l’auteur de l’article.

La publication rappelle que depuis l’époque du défunt fondateur des Émirats Arabes Unis, Cheikh Zayed ben Sultan Al Nahyane et du défunt Roi feu SM Hassan II, le Maroc est considéré comme un partenaire stratégique et historique des Émirats Arabes Unis, ajoutant que les deux pays marchent côte à côte à un rythme soutenu vers un partenariat multilatéral, grâce aux directives de Cheikh khalifa Ben Zayed Al-Nahyane, président des Émirats Arabes Unis, et de SM le Roi Mohammed VI.

Les dirigeants des deux pays sont déterminés à soutenir et à développer leurs relations dans tous les domaines politiques et économiques, note le journal électronique, relevant que Rabat et Abu Dhabi partagent une volonté commune de renforcer la coopération bilatérale et de jouer un rôle important sur les scènes arabe et islamique afin de consolider les fondements de l’action arabe commune.


Et d’ajouter que les relations entre les deux pays dépassent les domaines politique, économique, sécuritaire et militaire pour toucher également les secteurs humanitaire et social.

( Avec MAP )