La dette publiques tunisienne représenterait 75% du PIB à fin 2020

dettes publiques

Les dettes publiques en Tunisie devraient atteindre, à la fin de l’année en cours, 87 milliards de dinars (environ 30,4 milliards de dollars), selon le ministère tunisien des Finances.

Les prévisions de la loi des finances de 2020 tablent sur un endettement de l’ordre de 94 milliards de dinars (32,9 milliards de dollars) à la fin de l’année en cours, l’équivalent de 75% du PIB, a précisé la même source dans un rapport relatif à l’exécution du budget de l’année 2020.

A noter que la dette publique tunisienne se constitue de 70% de dette extérieure (soit 60,7 milliards de dinars) et de 30% de dette intérieure (26,2 milliards de dinars), révèle le document.

Plus de la moitié de la dette extérieure provient, selon la même source, de crédits octroyés dans le cadre d’une coopération multilatérale (50,5%), contre 34% d’emprunts contractés auprès du marché financier et plus de 15% de crédits émanant des accords de coopération bilatérale.

En ce qui concerne la structure de la dette extérieure de la Tunisie, l’euro représente 55%, le dollar, 27% et le yen japonais, 11%.


D’après le même document, le déficit budgétaire en Tunisie s’est aggravé, à fin avril 2020, de 88%, pour se situer à 2,7 milliards de dinars (environ 955 millions de dollars), contre 1,4 milliard de dinars (494 millions de dollars), au cours de la même période de l’année précédente.

Le ministère a expliqué que cette aggravation est due à la baisse du total des recettes propres de l’Etat de 10%, à 9,5 milliards de dinars (3,35 milliards de dollars) en raison, essentiellement, de la baisse des ressources fiscales de 12,6%.

En revanche, le document fait état d’une importante hausse des ressources d’emprunt de 28%, à 5,3 milliards de dinars.

Pour ce qui est des dépenses, une augmentation a été observée au niveau de gestion de 20 %, à 8,5 milliards de dinars (3 milliards de dollars), contre une légère baisse au niveau de l’enveloppe réservée au remboursement du principal de la dette de 6%, à 2,6 milliards de dinars (918 millions de dollars).


Le ministère a fait savoir que ce déficit sera comblé par un financements intérieur net.

Pour rappel, la loi de finances 2020 table sur un déficit budgétaire de l’ordre de 3,78 milliards de dinars (1,33 milliard de dollars), pour toute l’année, ce qui représente 3% du PIB.