La DGSN réagit au post Facebook évoquant la situation sécuritaire à Casablanca

La DGSN réagit au post Facebook évoquant la situation sécuritaire à Casablanca

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a réagi avec un "grand sérieux" à un post Facebook évoquant la situation sécuritaire dans la ville de Casablanca.

La DGSN affirme lundi dans un communiqué avoir fait une évaluation globale des statistiques relatives aux affaires répressives, y compris celles commises avec violence, ainsi que du taux d'élucidation des crimes et du nombre de personnes arrêtées en flagrant délit ou recherchées au niveau national.

En vue d’éclairer l’opinion publique, la DGSN souligne que les opérations sécuritaires de lutte contre la criminalité à Casablanca ont permis, durant les cinq premiers mois de cette année, l’arrestation de 52.406 individus pour leur implication présumée dans délits et crimes divers, dont 10.289 personnes qui faisaient l’objet d’avis de recherche au niveau national pour diverses affaires criminelles.

D’après la même source, l’analyse qualificative des affaires enregistrées montrent que les délits accompagnés de violence et qui sont "liés directement au sentiment de sécurité chez le citoyen", représentent seulement 11,43% du paysage général du crime.

→ Lire aussi : Crimes fictifs : Trois étudiants arrêtés à Rabat

Le taux de résolution des crimes s'est situé à 81%, précise le communiqué, notant que les délits accompagnés de violence ont sensiblement reculé de 19,5% par rapport à la même période de l’année dernière.

Cette baisse remarquable a touché tous les actes criminels, notamment ceux portant atteinte aux biens, a fait remarquer la DGSN, faisant état de la baisse de 21,8% des vols sous toutes leurs formes.

Par ailleurs, la DGSN note que le nombre d’affaires liées aux drogues et aux psychotropes a enregistré une hausse de 36%, avec un total de 11.309 affaires contre 8.327 au cours de la même période de l'année 2018.

Ce résultat est du à l’intensification des interventions sécuritaires visant à lutter contre la possession et la consommation de drogues, notamment l’ecstasy et les comprimés psychotropes, relève la même source.

Tout en exposant ces données montrant un recul notable du taux des crimes violents, la DGSN souligne qu’elle va poursuivre ses opérations en matière de lutte contre la criminalité et va renforcer la couverture sécuritaire de manière à garantir la sécurité des citoyens et la sûreté de leurs biens, conclut le communiqué.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :