AccueilA LA UNELa DGSN sensibilise le public à la question de la cybercriminalité
DGSN

La DGSN sensibilise le public à la question de la cybercriminalité

La Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN) a organisé, vendredi à Tanger, dans le cadre de la 3ème édition de ses journées portes ouvertes, une conférence autour de la lutte contre la cybercriminalité.

Animée par le Commissaire et chef du service de lutte contre les crimes liés aux nouvelles technologies relevant de la direction de la police judiciaire, Leila Zouine, la conférence a été l’occasion de sensibiliser le public aux différentes et nouvelles formes de criminalité liées aux technologies de l’information et de la communication et de mettre en avant la stratégie de la DSGN en matière de lutte contre la cybercriminalité.

A cette occasion, Mme Zouine a mis l’accent sur les différents dangers de la cybercriminalité sur la sécurité du citoyen, étant donné qu’il s’agit d’un crime transfrontalier qui peut être facilement commis et qui est accompagné de lourdes conséquences sur les plans économique et social.

Elle a également passé en revue les diverses formes de crimes liés aux nouvelles technologies et les mesures préventives à prendre le cas échéant, mettant l’accent sur le danger que représente en outre le chantage sexuel via Internet et l’importance de dénoncer ce genre de crime, tout en invitant les citoyens à faire montre de davantage de vigilance.

Dans le même contexte, Mme Zouine a loué les efforts déployés par la DGSN, à travers la mise en application minutieuse d’une stratégie globale, ajoutant que pour mieux accompagner l’évolution que connaît ce genre de crime et renforcer les capacités des agents de la sûreté nationale en matière de lutte contre ce fléau, il a été procédé au recrutement d’ingénieurs d’Etat et de techniciens spécialisés en la matière, tout en accordant une importance cruciale à la formation initiale et continue au profit des fonctionnaires et cadres de la DGSN.

De son côté, le chef de département des affaires pénales spéciales à la présidence du Ministère public, Abderhmane Lamtouni, a mis en avant les différents textes de lois relatives à la réglementation numérique, notamment la loi n° 07-03 sur les atteintes aux systèmes de traitement automatisé des données, la loi 53- 05 relative à l’échange électronique de données juridiques et la loi 09-08 relative au traitement automatisé des données personnelles.

Par ailleurs, s’agissant des mesures adoptées par le Maroc, M. Lamtouni a rappelé la ratification de la convention de Budapest sur les cyberattaques, qui sert de ligne directrice pour tout pays élaborant une législation exhaustive en matière de cybercriminalité et de cadre pour la coopération internationale contre la cybercriminalité.

Share With:
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :