La diplomatie parlementaire, un outil supplémentaire au service des intérêts du Maroc

La diplomatie parlementaire

La diplomatie parlementaire converge parfaitement avec celle menée par les diplomates et constitue un outil supplémentaire pour la défense des intérêts du Maroc, a affirmé le Président de la Chambre des représentants, Habib EL Malki.

Les diplomaties parlementaire et officielle convergent autour des mêmes idées avec une différence au niveau des instruments d’intervention, a indiqué El Malki dans un entretien accordé à la MAP au terme de sa visite du 3 au 7 octobre en Pologne à la tête d’une délégation parlementaire, en observant que dans ”le contexte mondialisé marqué par la montée des incertitudes, la diplomatie parlementaire est appelée à jouer un rôle plus actif car le langage est diffèrent tout comme les instruments d’intervention”.

Les mandataires du peuple sont appelés à jouer la proximité pour rendre encore plus crédible les démarches, a-t-il affirmé en mettant l’accent notamment sur l’importance des instruments d’intervention que sont les groupes parlementaires d’amitié. La Chambre des Représentants compte aujourd’hui plus de 100 groupes d’amitié, a-t-il précisé, soulignant que ces groupes constituent un important levier en vue de faire connaitre les préoccupations de nos sociétés et d’expliquer les priorités en matière de développement dans les domaines économique et socio-culturel.

Et de préciser que la diplomatie parlementaire, outre la défense des causes nationales, a aussi pour objectif d’œuvrer pour le rayonnement international du Royaume.

→ Lire aussi : Habib El Malki : les responsables polonais vouent un grand respect à SM le Roi et considération au Maroc

S’agissant de l’évaluation de l’action législative des parlementaires marocains dans l’assemblée parlementaire européenne au sein de laquelle le Maroc a un statut avancé, le président de la Chambre des représentants, qui a qualifié cette action de ”positive”, a insisté sur la nécessité d’une présence permanente dans le but, entre autres, d’expliquer les évolutions remarquables et accélérées qu’ont connues les provinces du Sud au cours des quarante dernières années dans les domaines économique et socio-culturel.

Il a en outre rappelé que la coopération sur les questions régionales et internationales ainsi que les menaces communes sont un axe majeur des relations entre les deux partenaires, dans la perspective de promouvoir la paix et la stabilité et de contribuer à la prévention et à la résolution des conflits.

La délégation parlementaire conduite par El Malki et accompagnée par l’ambassadeur du Maroc en Pologne Youns Tijani, a eu une série d’entretiens avec les présidents du Sénat et de la Diète Polonais, respectivement Stanislaw Karczewski et Marek Kuchcinski, le secrétaire d’Etat au cabinet du Président de la République de Pologne, Krzysztof Szczerski et le ministre des affaires étrangères, Jacek Czaputowicz.

El Malki était accompagné lors de sa visite à Varsovie d’une délégation parlementaire composée notamment de Amam Chokrane, président du groupe parlementaire de l’USFP, Aicha Lablak, présidente du Groupement parlementaire du Parti du Progrès et du Socialisme (PPS) et Amal Belcaid, Directeur du Bureau des Affaires Étrangères.