La filiale belge de Thomas Cook se déclare en faillite partielle

Thomas Cook

La filiale belge de Thomas Cook a annoncé mardi une faillite partielle dans la foulée de la chute surprise du voyagiste britannique.

La faillite concernera deux entités relevant de la filiale, employant 75 personnes, a précisé le patron de Thomas Cook Belgique, Jan Dekeyser, lors d’une conférence de presse.

“Nous n’avons pas d’autres choix que de demander la faillite pour deux des trois sociétés: Thomas Cook Belgique (70 collaborateurs) et Thomas Cook Retail (5 personnes)”, a-t-il indiqué.

S’agissant de la troisième société, Thomas Cook Retail Belgique, qui comprend le siège et les agences, la filiale belge compte demander une protection contre les créanciers.

La direction évoque des “contacts approfondis” en cours avec des investisseurs pour rendre cette dernière entité partiellement ou totalement rentable.


→ Lire aussi : Faillite de Thomas Cook: 140.000 touristes allemands à rapatrier

Thomas Cook Belgique vise ainsi un redémarrage des activités d’une majeure partie de la société avec 500 personnes. Sa direction assure a que les salaires de septembre seraient payés.

L’inquiétude est de mise chez le personnel de Thomas Cook Belgique depuis l’annonce lundi de la faillite de la maison-mère à Londres. Les syndicats exigent des garanties sur le paiement des salaires.

Au total dans le monde, la chute du tour-opérateur britannique plonge 600.000 vacanciers dans l’incertitude, dont 10.000 clients belges.


Les principales associations des tour-opérateurs et d’agences de voyage en Belgique avaient rassuré lundi les touristes belges sur les conditions de leur rapatriement, rappelant qu’en cas de faillite de Thomas Cook Belgique qui, à l’instar des filiales allemande et néerlandaise, dépend de Thomas Cook Europe Continentale, le Fonds de garantie voyages prendra le relais.

Un voyageur qui aurait réservé seulement un vol ou un hôtel ne peut pas, en revanche, faire appel au Fonds de garantie.

L’organisation de défense des consommateurs Test-Achats a adressé, ce mardi, une mise en demeure à Thomas Cook Belgique, dénonçant notamment l’impossibilité d’entrer en contact avec l’entreprise et l’assistance aux vacanciers qui fait défaut.

Dès lundi soir, le ministère des Affaires étrangères a ouvert un numéro d’urgence pour les Belges à l’étranger faisant face à des problèmes liés aux difficultés de Thomas Cook. Quelque 600 appels avaient déjà été passés mardi en fin de journée.