La finale de la Copa Libertadores ne se jouera pas à Santiago du Chili

Copa Libertadores
Copa Libertadores

La finale de la Copa Libertadores, initialement prévue le 23 novembre au Stade National de Santiago du Chili entre River Plate et Flamengo, se jouera dans la capitale péruvienne Lima, a annoncé, mardi à Asunción, la Confédération sud-américaine de football (Conmebol).

L’instance footballistique sud-américaine a indiqué, dans un communiqué publié à l’issue d’une réunion à laquelle ont été convoqués les présidents des fédérations argentine, brésilienne et chilienne ainsi que les dirigeants des deux clubs protagonistes, que “de nouvelles circonstances de force majeure et des questions d’ordre public, analysées et évaluées avec prudence (…) ont justifié la décision de déplacer la finale de la Copa Libertadores 2019 à Lima, au Pérou, en maintenant la date du 23 novembre”.

→ Lire aussi : Foot: le CHAN-2020 au Cameroun aura lieu du 4 au 25 avril

La capitale péruvienne devra ainsi accueillir la première finale de la Copa Libertadores à être disputée sur un seul match.

En 2018, la finale retour de la plus prestigieuse compétition de clubs en Amérique du Sud, entre les rivaux argentins Boca Juniors et River Plate, avait dû être reportée et délocalisée à Madrid après des violences à Buenos Aires.