ban600
credit agricol

La Fisa porte plainte contre le chef du gouvernement

La Fisa porte plainte contre le chef du gouvernement

Basé sur le rôle de l’Etat qui, dans sa mission régalienne, doit assistance et protection aux citoyens, la Fédération interprofessionnelle du secteur avicole, au Maroc, considère être laissée à son sort suite aux conséquences de la grève des transporteurs qui a impacté considérablement le secteur avicole.

A travers un communiqué publié ce 1er novembre, la Fisa précise que « les ruptures d'approvisionnement en aliments au niveau des fermes d’élevage accentuent les mortalités des volailles. Les aviculteurs s’enfoncent dans une crise financière sans précédent. » En effet la Fédération se dit outrée par l’inaction des autorités face à cette situation qui ne cesse de perdurer avec toutes les conséquences qu’elle engendre.

Dans le communiqué, c’est en ces mots qu’elle s’est alarmée « La fédération n’a pas cessé, dès le début de la grève, d’alerter les autorités, et à leur tête Monsieur le Chef du Gouvernement, en ce qui concerne la gravité de la situation tout en les invitant à prendre les dispositions qui s’imposent pour éviter le pire. »

Pire, selon la fédération, une certaine indifférence des autorités les exaspère car « au moment même de la diffusion de ce communiqué, la FISA n’a eu aucun retour officiel de la part des autorités, comme elle n’a constaté aucune action concrète des pouvoirs publics pour remédier à la situation de blocage des transports», précise le communiqué.

Pourtant, selon le communiqué, « malgré les communiqués qui circulent, sur le terrain, la grève persiste avec blocages sauvages (voire des agressions physiques contre les chauffeurs, détérioration du matériel roulant et, dans certains cas, du racket au niveau des barrages), créant des situations de pertes irrémédiables pour les aviculteurs » qui «déplorent la passivité des autorités et leur manque de réactivité à l’égard de cette situation».

Sur ce, « la FISA demande à tous les aviculteurs de faire constater les mortalités des volailles qu’ils ont subies dans leurs élevages par leurs vétérinaires encadrants et par les huissiers de justice, et ce, en vue d’évaluer les pertes globales subies par le secteur ».

Pour toutes ces raisons, « la FISA (…) a décidé de porter plainte contre le Chef du Gouvernement pour non protection des biens d’autrui et des personnes ».

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

top
%d blogueurs aiment cette page :