La Fondation Merck et les Premières Dames Africaines célèbrent la « Journée Internationale de la Fille » grâce à leur programme « Éduquer Linda »

La branche philanthropique de Merck KGaA Allemagne, célèbre la « Journée Internationale de la Fille » par le biais de son programme « Éduquer Linda », qui soutient l’éducation des filles (#OuiPourEducationDesFilles) et met fin au mariage des enfants (#FinMariageDesEnfants) en aidant des jeunes filles défavorisées mais brillantes à poursuivre leurs études.

Sénatrice, Dr. Rasha Kelej, CEO de la Fondation Merck et également Directrice Exécutive de la chanson a déclaré : « À la Fondation Merck, nous marquons chaque jour la Journée des filles grâce à nos efforts continus avec nos partenaires, les Premières Dames Africaines, pour mettre en œuvre le programme « Éduquer Linda » dans leur pays, dans le cadre de notre campagne « Plus Qu’une Mère ». Je crois fermement qu’une fille éduquée mènera une vie saine, sauvera des vies, fondera une famille plus forte, gagnera un meilleur revenu, fera des choix éclairés, autonomisera sa communauté, élèvera son pays et réduira les inégalités. Cependant, il a été constaté que de nombreuses filles abandonnent l’école en raison de nombreux défis tels que : le manque de nécessités telles que les frais de scolarité et les uniformes. Par conséquent, dans le cadre du programme « Éduquer Linda », en partenariat avec les Premières Dames Africaines qui sont également les Ambassadrices de la Campagne « Plus Qu’une Mère » de la Fondation Merck, nous avons contribué à l’avenir de milliers de filles en offrant des bourses et des fournitures scolaires dans de nombreux pays africains ».

« De plus, je suis très heureuse et excitée de partager cela pour marquer cette journée importante, S.E. CLAR MARIE WEAH, la Première Dame du Libéria, également Ambassadrice de la Fondation Merck Plus Qu’une Mère, a distribué des articles scolaires essentiels à plus de 450 filles scolarisées au Libéria. Les articles ont été fournis par la Fondation Merck dans le cadre de notre projet Éduquer Linda. D’autres seront distribués dans un proche avenir, de plus nous offrirons des bourses à 20 filles libériennes défavorisées mais brillantes pour poursuivre leur scolarité » a ajouté la Sénatrice Rasha Kelej.

Dans le cadre du programme Éduquer Linda, la Fondation Merck, en partenariat avec les Premières Dames Africaines, a fourni des bourses à des jeunes filles dans de nombreux pays comme le Burundi, la République Centrafricaine, la RDC, le Ghana, la Gambie, le Malawi, la Namibie, le Nigeria, la Zambie et le Zimbabwe. La Fondation Merck a également fourni 3 000 ensembles d’articles scolaires essentiels pour les écoles de filles dans de nombreux pays comme l’Angola, le Burundi, la République Centrafricaine, la République Démocratique du Congo, la Gambie, le Ghana, le Libéria, le Malawi, la Namibie, le Niger, le Nigéria et Zambie. Chacun des destinataires reçoit un ensemble contenant 1 règle, 3 crayons, 2 gommes, 1 taille-crayon, 1 stylo, 6 crayons de couleur, 1 règle triangulaire, 1 rapporteur et 1 sac.

La Sénatrice, Dr. Rasha Kelej, a en outre souligné : « En partenariat avec les Premières Dames Africaines, nous avons renforcé les capacités de soins de santé en offrant une formation aux prestataires de soins de santé dans de nombreuses spécialités médicales. Plus de 1470 diplômés en médecine ont bénéficié de ce programme à ce jour. Je suis très fière que parmi ces plus de 650 sont des femmes diplômées en médecine. Cela représente près de 50 % du nombre total de bénéficiaires, ce qui est une étape importante pour nous.

En outre, nous avons souligné l’importance de soutenir l’éducation des filles à travers « Notre Afrique par la Fondation Merck », un programme télévisé panafricain diffusé sur tout le continent et disponible sur nos réseaux sociaux.

La Fondation Merck a également annoncé les Prix MARS pour apprécier et reconnaître les « Meilleures Chercheuses Africaines » et le « Meilleur Jeune Chercheur Africain ». L’objectif est d’autonomiser les femmes et les jeunes chercheurs africains, de faire progresser leur capacité de recherche et de promouvoir leur contribution aux STEM (Science, Technologie, Ingénierie et Mathématiques).

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page