La formation d’enseignants marocains en anglais au cœur d’entretiens maroco-britanniques à Londres

La formation d'enseignants

La formation d’enseignants marocains des disciplines scientifiques en anglais a été au centre d’entretiens, lundi à Londres, entre le ministre de l’Education nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Said Amzazi et le ministre d’Etat chargé du Moyen Orient auprès du ministère des Affaires étrangères et du Commonwealth, Alistair Burt.

Lors de ces entretiens, qui se sont déroulés en marge des travaux du Forum mondial de l’éducation, en présence du Directeur de l’Institut culturel britannique British Council, John Mitchell et du Secrétaire d’Etat, chargé de la formation professionnelle, Mohamed Rherras, les deux parties ont échangé autour des moyens d’accompagner le Maroc pour la formation des formateurs dans la langue anglaise, notamment dans des disciplines scientifiques, telles que les mathématiques, la physique et la chimie, a déclaré à la MAP M. Amzazi en marge de ces entretiens.

La présence du Maroc à ce forum mondial est “fort importante” pour le secteur étant donné qu’elle permettra d’échanger avec une centaine de ministres de l’Education de même qu’elle permettra de placer le système national marocain au cœur des grands chantiers de réforme à l’international, a souligné le ministre.

Lors de ces entretiens, M. Burt a souligné la nécessité d’ouvrir aux étudiants marocains l’opportunité de poursuivre leurs études dans des universités britanniques et d’encourager les échanges universitaires entre les deux pays.

→ Lire aussi : L’école marocaine “s’ouvre sur le modèle anglais” pour diversifier l’offre nationale en matière d’éducation


De son côté, le Directeur du British Council a confirmé sa volonté d’entamer prochainement ce projet de formation linguistique des enseignants qui dispensent les matières scientifiques en arabe actuellement, et ce dans la perspective de l’adoption au Maroc d’une nouvelle loi, qui permettra d’enseigner ces matières scientifiques dans des langues étrangères.

Placé sous le thème : “Développer une politique d’éducation pour davantage d’efficacité, d’impact et de réussite exponentielle”, le Forum mondial de l’éducation réunit 1.263 délégations internationales provenant de 95 pays dans le but d’examiner les défis et enjeux du secteur et procéder à l’échange d’expériences en matière de modernisation des programmes éducatifs, de pédagogie et d’innovation technologique.

Cette rencontre est aussi une occasion d’examiner le rôle des acteurs socio-économiques et des moyens technologiques dans l’élaboration des politiques et des programmes d’éducation et de s’arrêter sur l’impact du financement sur les résultats pédagogiques et l’efficacité des politiques publiques dans le secteur.

Organisé du 20 au 23 janvier à Londres, avec le soutien du ministère britannique des Affaires étrangères et du Commonwealth et des ministères de l’Education, du Commerce international et du Développement international en partenariat avec l’Institut culturel britannique British Council, le Forum mondial de l’éducation est une rencontre qui se tient chaque année à Londres en vue de réunir les professionnels de l’éducation des quatre coins du globe dans le but de débattre autour des pratiques futures pour le développement de ce secteur.