La France décerne le titre d’Officier de la Légion d’honneur au Dr. Leila Mezian-Benjelloun et lui rend un hommage éclatant

Les salons de la Chancellerie de la République française à Rabat  ont servi le 3 mars dernier de cadre solennel pour la remise d’une décoration exceptionnelle au Dr. Leila Mezian Benjelloun, Présidente de la Fondation Bank of Africa, groupe BMCE.

Il s’agit du titre « Officier de la Légion d’honneur », décerné au nom du président de la République française au Dr. Leila Mezian pour son engagement, son militantisme, et sa foi dans la défense de l’éducation, la culture, l’enseignement et l’environnement.

Devant un important parterre constitué du Conseiller royal André Azoulay, d’anciens ministres et de membres du gouvernements, de hauts responsables de l’Etat, de diplomates français et marocains et de plusieurs personnalités, en présence également de Othman Benjelloun, président du groupe Bank of Africa ainsi de membres de la famille de la récipiendaire , la cérémonie officielle a été marquée par un discours de Mme Hélène Le Gal, ambassadrice de France au Maroc qui a rendu un vibrant hommage au Dr. Leila Mezian-Benjelloun, laquelle a prononcé, pour sa part, une allocution de remerciements appréciée et émouvante.

Mme Helène Le Gal a retracé le parcours de la Présidente de la Fondation Bank of Africa dans un portrait saisissant , mettant en exergue son engagement dès sa jeunesse, ses études en médecine, l’exercice de son métier d’ophtalmologue formée aux meilleures écoles, la responsabilité familiale et matrimoniale, enfin l’engagement sociétal avec la création de la Fondation Bank of Africa et la promotion des écoles medersat.com. L’autre versant de l’engagement de Mme Mezian Benjelloun est, évidemment, la promotion de la culture amazighe qui lui a voulu d’une part d’être décorée à plusieurs reprises et, d’autre part, de présider aux destinées de la Fondation culturelle et la Bibliothèque qui portent son nom à l’Université de Grenade, devenue le haut lieu des travaux de recherche dans le domaine.

Leila Mezian-Benjelloun

C’est donc un hommage méritoire rendu par la France au Dr. Leila Mezian-Benjelloun, illustré ce mardi 3 mars par des paroles d’une grande portée.


Rappelons qu’à la même occasion, Mme Hélène Le Gal a également décoré Noureddine Bensouda, Directeur Général du Trésor de l’insigne d’Officier de la Légion d’Honneur de la République française. Nous publierons, ici même, les allocutions échangées dans nos prochaines éditions .

L’allocution de Mme Hélène Le Gal, Ambassadrice de France au Maroc

Voici le texte du discours prononcé par Mme Hélène Le Gal, ambassadrice de la République française au Maroc

« Monsieur le Conseiller royal,


Messieurs les ministres,

Mesdames et Messieurs les Présidents et Directeurs généraux, Mesdames et Messieurs,

Comme vous le savez, la Légion d’honneur fut créée en 1802 par Napoléon Bonaparte pour reconnaître les personnalités d’exception, qu’elles soient Françaises ou étrangères. Je suis particulièrement heureuse que ce soit vous, chère Leïla, qui la recevez aujourd’hui.

Vous êtes déjà depuis 2010, Officier de l’Ordre des Arts et des Lettres, en reconnaissance de votre action au service de l’Education dans le cadre du programme des « Mille et une école ». Ce soir, mon pays, la France vient à nouveau saluer votre mérite et votre personnalité d’exception, alors que vous êtes entourée de votre famille, de vos amis et de vos collègues.


C’est le moment d’évoquer votre engagement obstiné et constant en faveur des valeurs auxquelles sont attachées les femmes éclairées, dont vous êtes. C’est le moment de saluer votre passion pour la langue et la culture française, la transmission des savoirs ainsi que votre attachement à la France où vous vous rendez souvent en parfaite francophone et francophile que vous êtes, vous qui êtes née en Espagne et y avez suivi toute votre formation de médecin.

C’est le moment où je viens, au nom du Président de la République, honorer votre action au service de l’Education, celle des plus fragiles et des jeunes filles notamment, qui est le combat de toute votre vie, ainsi que la défense des causes environnementales et de la valorisation du patrimoine culturel de ce pays magnifique qu’est le Maroc, autant de causes qui vous tiennent tant à cœur.

Docteur Mezian Benjelloun, chère Leïla,

C’est le moment de vous rendre hommage tout simplement, et de vous dire en quelle estime je vous tiens comme nous tous ici rassemblés ce soir pour ce parcours hors du commun qui fut le vôtre et que je vais rappeler maintenant. La tâche n’est pas facile car vous avez été active sur tant de fronts depuis votre naissance à Valence qu’il n’est pas aisé de résumer votre vie.


Est-ce parce que vous naissez à un moment où le monde se déchire et que vos plus jeunes années sont justement marquées par la souffrance des autres que vous choisirez de vous tourner vers la médecine ? Toujours est-il que vous entamez un parcours brillant, qui vous verra voyager dans le monde puis au Maroc où vous rencontrez Monsieur Othman Benjelloun, votre mari et le père de vos deux enfants, Dounia et Kamal.

Leila Mezian-Benjelloun

Vous avez pratiqué la médecine pendant plus de 25 ans dans les hôpitaux publics marocains notamment au centre de la santé Youssoufia dans un quartier populaire de Rabat, ainsi qu’à l’hôpital du 20 août de Casablanca. Votre activité scientifique parallèle dans le cadre de nombreux colloques et de symposiums internationaux et unanimement salée par vos pairs.

Mais la femme passionnée que vous êtes ne saurait se satisfaire de son métier et de sa spécialité. Votre rythme soutenu de travail, qui fascine et bouscule vos collaborateurs immédiats, vous pousse à ouvrir d’autres projets à forte visibilité.

L’ophtalmologue que vous êtes me pardonnera je l’espère ce clin d’œil facile : depuis 1995, vous présidez en femme visionnaire la Fondation BMCE pour l’Education et l’Environnement car, après avoirapporté la lumière à vos patients, vous décidez de tout faire pour apportez aux plus fragiles celle de l’éducation.


Et vous vous battez pour défendre les causes qui vous tiennent à cœur, celle de la défense des animaux notamment.

Passiopnnée d’art, vous détenez l’une des plus grandes collections d’art traditionnel amazigh. Tapisseries, bijoux, poterie, peinture, costumes et portes enrichiront sans nul doute le musée que vous êtes en train de construire à Casablanca et dont une partie est actuellement exposée au musée Alhambra à Grenade après avoir été inaugurée par la Reine d’Espagne en novembre 2019.

Vous militez d’ailleurs pour le rayonnement de la culture amazighe dans le bassin méditerranéen à travers la création de la bibliothèque portant votre nom ainsi que l’ouverture de la chaire de la culture amazighe à l’Université de Grenade (institut Euro-Arabe).

On se retrouve également à l’initiative de la création à Béni Ensar-Nador du musée « Maréchal Mohamed Mezian », le premier et unique maréchal du Maroc. En matière de restauration de patrimoine, vous avez dirigé et suivi de près le projet de réhabilitation de la Kasbah Aït Hammou ou Said, située à une vingtaine de kilomètres de la ville d’Agdz, dans la province de Zagora, après avoir également beaucoup œuvré dans la médina de Fès.


Grâce à votre volonté farouche de voir les plus fragiles accéder à l’éducation, 29.000 élèves en 20 ans ont été scolarisé dans ce réseau. Mais ce n’est pas tout car le programme a permis d’alphabétiser également plus de 12.000 adultes, dont, une fois encore, des femmes et des jeunes filles.

L’impact éducatif de votre Fondation, qui investit beaucoup sur des aspects innovants, dont la robotique et le numérique éducatif, et s’emploie à inscrire l’école marocaine dans la modernité, joue un rôle modélisant pour le système éducatif marocain.

Vous oeuvrez également à valoriser le plurilinguisme ce qui fait que le réseau Medersat.com est aussi un levier important pour la promotion du français dans le contexte éducatif scolaire en milieu rural, et ce, dès le plus jeune âge, puisque vos écoles accueillent les petits du préscolaire, qui est plus que jamais une priorité.

Cette liste à la Prévert ne saurait se conclure sans que je ne cite votre fibre culturelle et votre combat pour la défense du pluralisme culturel et de la mise en valeur du patrimoine marocain.


Très sensible aux causes environnementales, vous veillez à ce que les structures du réseau Mesdesat.com intègrent la protection de l’environnement, et quelles encouragent l’utilisation des énergies renouvelables ou qu’elles participent activement à toutes les campagnes de protection, tels que le concours des pavillons verts ou la restauration des jardins exotiques.

A l’origine du programme Medersat.com, vous travaillez sans relâche à mettre en œuvre ce programme d’appui à la scolarité des jeunes Marocains en milieu rural et vous veillez à ce qu’une attention particulière soit accordée à l’éducation des jeunes filles ainsi qu’à la valorisation des langues vernaculaires dont l’amazigh.

Grâce à votre énergie, votre force de travail et votre conviction admirées de tous, ce projet a permis depuis 2001 la construction de 68 complexes scolaires dont 63 se trouvent au Maroc et 6 en Afrique subsaharienne (Sénégal, Djibouti, République du Congo, Mali et Rwanda).

Docteur Mezian Benjelloun, chère Leïla,


Voilà quelques-unes des raisons remarquables qui font que la France vous rend hommage aujourd’hui et qui, on le voit bien, dépassent largement votre simple affection pour notre pays, sa langue et sa culture. Vous êtes une femme d’exception qui, tout au long de sa vie, a mis au service de ses concitoyens son intelligence vive, son immense capacité de travail et sa volonté farouche d’œuvrer à la défense des plus fragiles et des plus démunis.

Dr Leïla Mezian Benjelloun, au nom du Président de la République et en vertu des pouvoirs qui me sont conférés, je vous fais Officier de la Légion d’Honneur.

Le Discours de remerciements du Dr. Leila Mezian Benjelloun

Voici le texte du discours que Dr. Leila Mezian-Benjelloun a prononcé :


« Excellence Madame l’Ambassadrice de France au Maroc,

Excellences Messieurs les Conseillers de Sa Majesté le Roi,

Messieurs les Ministres,

Chers amis, Mesdames et Messieurs,


C’est un immense honneur que je ressens de me retrouver aujourd’hui en cette belle Résidence de France, entourée de personnalités aussi prestigieuses, MM les Conseillers de Sa Majesté le Roi, MM. les Ministres et les anciens membres du Gouvernement marocain pour recevoir de vos mains, Madame l’Ambassadrice, au nom du Président de la République Monsieur Emmanuel MACRON, l’insigne d’Officier de la Légion d’Honneur.  

Nous interprétons l’honneur que vous nous faites de considérer que l’œuvre de la Fondation BMCE Bank participe au rayonnement de la culture française, comme un hommage rendu, au plus haut niveau, à l’action d’une Fondation qui a choisi, depuis vingt ans, en partenariat avec le Ministère Marocain de l’Education Nationale de se consacrer à la cause la plus belle qui soit : l’Education de l’Enfance en milieu rural en particulier de la petite fille.

Nous avons fait ce choix, Excellence, Mesdames et Messieurs, tout en promouvant l’Environnement.  L’environnement physique à travers la protection de la nature, la préservation de la biodiversité et des espèces animales et végétales ainsi que l’environnement culturel qui inclut le patrimoine architectural à valeur historique et le patrimoine immatériel, à travers la contribution à la restauration de monuments historiques.

C’est sous le glorieux règne de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, qu’ont pu éclore, dans cet environnement de liberté, de pareilles initiatives, associant des partenaires publics et privés, nationaux et étrangers.


A travers ma personne, Madame l’Ambassadrice, ce sont des dizaines de milliers d’élèves ayant poursuivi leurs études primaires dans les écoles de la Fondation, ce sont les centaines d’enseignants qui les encadrent; ce sont les Administrateurs et proches collaborateurs de la Fondation qui sont ainsi honorés.

L’engagement de promouvoir la langue française dans le réseau des Ecoles de la Fondation est résolu et pérenne. Car le renforcement des capacités de nos élèves dans les langues, qu’elles soient nationales -l’Arabe et l’Amazigh- où Etrangères -le Français et le Mandarin, bientôt l’Espagnol et l’Anglais- est un choix stratégique de notre modèle pédagogique.

La langue Française, Madame l’Ambassadrice, n’est pas si étrangère à notre pays. Sa maîtrise continue de jouer un rôle important pour assurer la qualité des enseignements: c’est un gage d’ouverture sur le monde et un atout-maître pour la poursuite de bonnes études supérieures.

C’est donc, tout naturellement, qu’il y a 4 ans, en mars 2016, nous avons choisi d’aller à la ’’source de l’excellence’’ en convenant d’un partenariat avec l’Institut Français du Maroc.


D’autre part, nous avons signé, vendredi dernier, une convention avec l’Académie de Paris. Notre coopération avec d’éminents représentants des autorités publiques françaises s’est vue, ainsi, élargie à la formation des inspecteurs, à la formation de nos encadrants et à la formation à distance.

La cause de l’éducation en faveur de l’enfance est commune. Nos valeurs sont communes parce que nous croyons en la vertu de l’ouverture sur l’altérité, en même temps que nous croyons dans l’ancrage dans ses propres culture et civilisation.

Madame l’Ambassadrice,

J’exprime, à travers vous, le témoignage de ma gratitude à la République Française qui m’a déjà distinguée, il y a une dizaine d’années, dans l’ordre des Arts et des Lettres.


J’avais reçu, en effet, cette distinction à Fès des mains du Ministre de la Culture d’alors M. Frédéric Mitterrand qui nous a fait l’amitié de nous inviter, il y a quelques semaines, à Paris dans le site magnifique du Palais de l’Institut de France, à la cérémonie le célébrant ACADEMICIEN de l’Académie des Beaux-Arts.

Excellences Messieurs les Conseillers,

Messieurs Les Ministres,

Mesdames et Messieurs,


Je vous remercie de rehausser par votre présence, cette belle cérémonie et de témoigner que nous avons tous à cœur, d’œuvrer à consolider, davantage encore, la relation d’exception, la relation séculaire d’amitié, de profond respect et de compréhension mutuelle qui lie Marocains et Français.

Je vous remercie Madame l’Ambassadrice.