A LA UNEMonde

La France suspendue à la traque d’un ancien militaire lourdement armé

La France est suspendue à l’issue de la traque d’un ancien militaire, lourdement armé, retranché depuis la veille dans une forêt près de Lardin Saint-Lazare, en Dordogne (centre), après avoir tiré plusieurs coups de feu sur des gendarmes.

Agé d’une trentaine d’années, le forcené est considéré comme “extrêmement dangereux” et serait armé d’un couteau et de deux armes à feu dont une carabine, selon les médias.

La gendarmerie de Dordogne a diffusé, lundi matin, la photo de cet ancien militaire et lancé un appel à témoin.

Les membres du Groupe d’intervention de la Gendarmerie nationale (GIGN) de Toulouse et de Satory, ainsi que plus de 300 gendarmes sont mobilisés pour le localiser.

“On a face à nous un individu aguerri, endurant, qui a l’habitude de vivre pendant plusieurs jours en autonomie”, a déclaré André Pétillot, général de la gendarmerie en charge de la Nouvelle-Aquitaine, lors d’un point-presse aux côtés du préfet de Dordogne.

Les forces de sécurité espèrent pouvoir le capturer en vie au terme de cette traque.

L’ancien militaire s’en était pris au compagnon de son ancienne compagne dans la nuit de samedi à dimanche avant d’errer dans les rues du village affirmant publiquement qu’il voulait s’en prendre aux forces de l’ordre et qu’il ne voulait pas se rendre.

Il aurait tiré au moins six coups de feu en direction de véhicules et d’un hélicoptère de la gendarmerie avant de disparaître dans la forêt.

Les autorités ont établi une zone de recherches de quelque 4 kilomètres carrés pour localiser le fuyard, séparé et père de trois enfants qui porterait un bracelet électronique pour violences conjugales, alors que les habitants de la commune de Lardin Saint-Lazare ont été priés de rester confinés chez eux, compte tenu de la dangerosité du suspect.

“Le suspect est localisé, fixé, sur un périmètre que nous contrôlons”, avait annoncé la veille le général André Pétillot.

Avec MAP

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page