La Grèce entame la présidence du Conseil de l’Europe

Grèce

La Grèce a entamé vendredi la présidence du Conseil de l’Europe pour une période de six mois jusqu’au 18 novembre prochain. En raison des mesures spéciales imposées par l’épidémie de coronavirus, une cérémonie en ligne est prévue avec pour objectif de décliner les priorités de la Grèce pour son mandat.

L’Agence de presse athénienne et macédonienne (ANA-MPA) indique dans ce sens que le ministre délégué aux Affaires étrangères, Miltiadis Varvitsiotis, présentera lors d’une vidéoconférence les grands axes du programme de la Grèce pour son mandat a la présidence du Conseil de l’Europe.

La protection de la vie humaine et de la santé publique dans des conditions de pandémie et la gestion efficace d’une crise sanitaire dans le plein respect des droits de l’homme et des principes de la démocratie et de l’Etat de droit, figurent parmi les priorités principales de la présidence grecque.

Le Conseil de l’Europe est une organisation intergouvernementale instituée le 5 mai 1949 par le traité de Londres.

Il rassemble environ 830 millions de ressortissants de 47 Etats membres, par le biais des normes juridiques dans les domaines de la protection des droits de l’homme, du renforcement de la démocratie et de la prééminence du droit en Europe.