La Grèce expulse l’ambassadeur libyen à Athènes

Grèce
Grèce

La Grèce a annoncé vendredi l’expulsion de l’ambassadeur libyen à Athènes, Mohamed Younis Menfi, dont le pays n’a pas révélé le contenu de l’accord de coopération militaire signé avec la Turquie comme l’exigeait le gouvernement grec.

“L’ambassadeur libyen a été convoqué au ministère ce matin et a été informé de son expulsion”, a affirmé le chef de la diplomatie grecque, Nikos Dendias.

Un délai de 72 heures lui a été donné pour quitter la Grèce, a-t-il dit, ajoutant que son expulsion ne signifiait pas l’interruption des relations diplomatiques entre les deux pays.

Vendredi dernier, M. Dendias avait appelé l’ambassadeur libyen, Mohamed Younis Menfi, à donner des détails sur l’accord signé, le 27 novembre à Istanbul, par le président turc, Recep Tayyip Erdogan, et le chef du gouvernement libyen d’union nationale, Fayez Al-Sarraj.

S’exprimant lors d’un point de presse, le porte-parole du ministère grec des Affaires étrangères, Alexandros Gennimatas, a indiqué que l’accord turco-libyen “viole le Droit maritime international (…) et le droit des îles grecques d’avoir des frontières maritimes”.


Selon Ankara, ce mémorandum vise notamment à renforcer “l’accord-cadre de coopération militaire existant” et “les liens entre les armées” des deux pays.

Athènes craint que cet accord pourrait violer ses zones maritimes d’exploitation.

La Grèce, membre de l’OTAN comme la Turquie, maintient des relations délicates avec le pays voisin, porte d’entrée de milliers de demandeurs d’asile sur les îles grecques.