La Havane proteste après des tirs sur son ambassade à Washington

Havane

Le gouvernement cubain a protesté “énergiquement” contre des Etats-Unis après la chargée d’affaires américaine à La Havane après des tirs contre son ambassade à Washington, un incident lié selon Cuba à la politique “hostile” du gouvernement américain.

Le chef de la diplomatie cubaine, Bruno Rodriguez, a convoqué jeudi la chargée d’affaires américaine à La Havane, Mara Tekach, pour la transmettre la protestation de son gouvernement devant ce qu’il a appelé “une grave agression terroriste“.

Il n’est pas possible de dissocier un tel acte du renforcement de la politique d’agression et d’hostilité qu’applique le gouvernement des Etats-Unis contre Cuba, ni du durcissement du blocus” que Washington impose à Cuba, a déclaré le ministre à la télévision d’Etat cubaine.

La mission diplomatique a été touchée jeudi par des coups de feu qui ont endommagé sa façade alors que se trouvaient dans le bâtiment “une dizaine de fonctionnaires diplomatiques qui ont été exposés à un grave danger“, a poursuivi le ministre cubain.

L’auteur des tirs, qui n’ont fait aucun blessé, a été arrêté et identifié par la police américaine: Alexander Alaza, un homme de 42 ans résidant au Texas, qui a été inculpé d’attaque “dans l’intention de tuer“.


M. Rodriguez a appelé les Etats-Unis à élucider les faits, à ne pas les laisser impunis et à garantir qu’ils ne se répéteront pas.