La justice suédoise rejette la demande d’arrestation de Julian Assange pour viol

Julian Assange

Le tribunal d’Uppsala (nord de Stockholm) a rejeté lundi une demande du parquet suédois demandant l’arrestation du fondateur de WikiLeaks Julian Assange, poursuivi pour un viol présumé commis en 2010.

Le tribunal a jugé fondés “les soupçons visant Julian Assange et reconnaît le risque qu’il tente de se soustraire à la justice” mais, dès lors qu’il est incarcéré en Grande-Bretagne, “des procédures d’investigation peuvent être menées sous le régime de la décision d’enquête européenne“, un mécanisme de coopération entre Etats membres de l’Union européenne dans les enquêtes pénales.

→ Lire aussi : Report de l’audience d’extradition de Julian Assange à cause de son état de santé

Dans ces circonstances, un ordre d’arrestation et de détention serait disproportionné“, ajoutent les magistrats.

La décision du tribunal d’Uppsala, susceptible d’appel, est un revers pour l’accusation qui espérait émettre un mandat d’arrêt européen en vue du transfèrement en Suède de l’Australien avant la prescription des faits en août 2020.


L’enquête sur une plainte pour viol concernant Julian Assange a été rouverte le 13 mai à Uppsala, au nord de Stockholm.

L’informaticien australien a été arrêté le 11 avril à Londres après avoir passé sept ans à l’ambassade d’Equateur. Il a été condamné à 50 semaines de prison pour violation des conditions de sa liberté conditionnelle.