La Malaisie déclare qu’elle continuera à utiliser la technologie Huawei

Huawei

Le Premier ministre Mahathir Mohamad a déclaré, jeudi, que son pays va continuer à utiliser des équipements du géant des télécoms Huawei autant que possible, faisant fi des sanctions américaines contre le groupe soupçonné d’espionnage au profit de Pékin.

L’opérateur chinois Huawei dispose d’une énorme avance, même sur la technologie américaine, et l’Occident doit accepter la montée en puissance des nations asiatiques, a lancé le dirigeant malaisien lors d’un forum économique à Tokyo.

«Huawei a des moyens de recherche et développement bien plus importants que l’ensemble de la Malaisie, donc nous essayons d’utiliser sa technologie autant que possible», a-t-il affirmé.

→ Lire aussi : Interdit de fournir les administrations, Huawei recourt à la justice américaine

Au lieu de menacer leurs concurrents, les Etats-Unis doivent accepter la compétition. Parfois la Chine sortira victorieuse, parfois ce sera les Etats-Unis“, a-t-il lancé.


Dans le sillage de la guerre commerciale contre Pékin, l’administration Trump a interdit récemment aux sociétés américaines de vendre des technologies à Huawei, numéro deux mondial des smartphones, mettant en péril l’approvisionnement crucial du groupe en puces électroniques.

L’administration Trump soupçonne Huawei, sans cependant apporter de preuves tangibles, de permettre aux services de renseignements chinois d’utiliser son matériel afin d’espionner les communications sur les réseaux mobiles dans le monde.