La MINURSO absente du programme du Conseil de sécurité de septembre

Conseil de sécurité

Par Khadija Skalli

Le président du Conseil de sécurité des Nations Unies a tenu hier mardi 3 septembre une conférence de presse pour présenter son programme de travail pour le mois de septembre. Aucune séance n’a été planifiée pour la MINURSO.

La présidence du Conseil de sécurité des Nations Unies, assurée par la Russie, a dévoilé hier mardi 3 septembre, lors d’une conférence de presse, son programme de travail pour le mois de septembre. Toutefois, le dossier de la MINURSO est absent du programme. Aucune séance n’a été planifiée pour en débattre.

A noter que depuis l’adoption en avril dernier de la résolution 2468, le Conseil de sécurité n’a programmé aucune sur séance sur la mission onusienne au Sahara. De même que depuis la démission de Horst Köhler de son poste d’envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU pour le Sahara « pour des raisons de santé », aucun successeur n’a été désigné jusqu’à présent. Le processus politique a été suspendu en attendant la nomination d’un nouveau médiateur onusien. Dans les coulisses de l’Onu, les tractations se multiplient. Toutefois, aucune information ne filtre sur le nouvel envoyé personnel d’Antonio Guterres pour le Sahara.

Le 31 octobre prochain, le mandat de la MINURSO prend fin. Le secrétaire générale de l’organisation onusienne devra, avant cette échéance, présenter aux Quinze un rapport sur la situation au Sahara et l’état d’avancement des négociations tenues sous ses auspices. Pour rappel, dans sa résolution 2468, adoptée le 30 avril, le Conseil de sécurité a demandé à Antonio Guteress de lui « faire régulièrement, à chaque fois qu’il le jugera utile au cours de la période du mandat, et d’inclure dans les trois mois avant le renouvellement du présent mandat et avant son expiration, des exposés sur l’état d’avancement des négociations tenues sous ses auspices » et de lui présenter également « un rapport sur la situation au Sahara bien avant la fin du mandat de la Mission ».


C’est sur la base de ce rapport que le Conseil de sécurité décide du renouvellement du mandat de la MINURSO.

Pour rappel, la présidence du Conseil de sécurité sera assurée par l’Afrique du Sud pour le mois d’octobre.