La nécessité est la mère de l’invention : Comment COVID-19 accélère la transformation numérique

numérique

Par Hicham Ait Oujmid   

Le changement est inévitable, et nous en avons certainement vu une grande partie, ces derniers mois, suite à l’apparition et à la propagation de la COVID-19. Alors que les pays du monde ont déclaré l’état d’urgence pour protéger la santé et la sécurité de leurs citoyens, les entreprises ont dû trouver de nouvelles solutions et méthodes de travail afin de minimiser les perturbations des opérations quotidiennes grâce aux technologies numériques.

De nombreuses entreprises se sont heurtées, ces dernières années, à des réticences internes s’agissant de la transformation numérique. Certaines parties prenantes étaient inquiètes à voir des processus numériques innovants remplacer des méthodes plus familières et conventionnelles. Cependant, au cours des derniers mois, COVID-19 nous a obligés à réorganiser notre vie quotidienne autour des restrictions et mesures de distanciation sociale mises en place par les gouvernements.

Les entreprises du monde entier se retrouvent soudainement à naviguer dans ces eaux inconnues où des détaillants comptent désormais sur le commerce électronique après avoir fermé leurs magasins physiques et des fabricants qui ont dû réduire considérablement l’activité de leurs usines en introduisant le travail à distance.

Ce qui s’est avéré beaucoup plus difficile pour les organisations qui ne disposent pas de technologies et de solutions numériques solides. L’épidémie a fermement placé la transformation numérique en tête de l’agenda des entreprises, démontrant que dans le monde d’aujourd’hui, il s’agit d’une nécessité opérationnelle et pas seulement d’un “bien à avoir”.


Cela ouvre la voie à des changements importants dans les modèles et les structures d’entreprises en offrant la possibilité de passer à une nouvelle réalité numérique. Le commerce électronique est un exemple évident de transformation numérique, mais la numérisation a une multitude d’applications, selon l’industrie dans laquelle elle est déployée. Par exemple, les entreprises manufacturières pourraient tirer parti des outils numériques pour les aider à répondre efficacement aux exigences du travail à distance et de la distanciation sociale. Il pourrait s’agir de fournir aux employés un accès à distance aux données de l’usine en temps réel, telles que la traçabilité des biens ou des produits, ce qui réduirait au minimum le besoin d’interaction humaine et permettrait une activité sans contact.

Des domaines tels que « la santé en ligne, l’éducation numérique, l’administration en ligne et le partage des données » devraient faire l’objet d’une attention particulière à la suite de la crise actuelle des coronavirus.

Le développement et la mise en œuvre de solutions numériques qui en résulteront dans le monde entier, encourageront les gouvernements et autres entités publiques non seulement à préconiser des approches technologiques plus innovantes, mais à faciliter également la création de l’infrastructure nécessaire pour les soutenir.

Au-delà de la menace sanitaire qu’il représente, l’ampleur inattendue de l’impact de COVID-19 sur les entreprises et les économies du monde entier a mis en lumière la fragilité de certaines zones de notre écosystème numérique actuel.


La transformation numérique n’est peut-être pas la solution à tous les maux, mais elle pourrait être un moyen pour les organisations de mieux faire face aux défis à venir, de se prémunir contre des circonstances imprévues et de se réinventer dans une nouvelle réalité.

Expert en Stratégie d’entreprise

Directeur Général Fondateur de SYM CONSEIL France