La Nouvelle-Zélande ouvre une enquête nationale sur l’attaque de Christchurch

La Nouvelle-Zélande ouvre une enquête nationale sur l’attaque de Christchurch

Le gouvernement néo-zélandais a décidé, lundi, d'ouvrir une enquête nationale sur l’attaque terroriste contre deux mosquées dans la ville de Christchurch, qui a fait 50 morts et des dizaines de blessés.

"Il est important que rien ne soit laissé au hasard pour déterminer comment cet acte de terrorisme s'est produit et comment nous aurions pu l'empêcher", a souligné la Première ministre néo-zélandaise Jacinda Ardern dans une déclaration à la presse.

"Une question à laquelle nous devons répondre c'est de savoir si oui ou non nous aurions dû en savoir plus", a indiqué Mme Ardern, ajoutant que "la Nouvelle-Zélande n'est pas un Etat de surveillance (...) mais il y a des questions qui attendent des réponses".

→Lire aussi : La Nouvelle-Zélande interdit la vente des armes semi-automatiques

Des critiques ont été formulées contre les services de renseignement et de police suite à l’attaque terroriste perpétrée contre deux mosquées pendant la prière de vendredi, certains leur reprochant de s'être trop focalisés sur la menace islamiste.

Cette enquête sera exhaustive et rendra ses conclusions dans un délai raisonnable, a promis la cheffe du gouvernement néo-zélandais.

L’enquête nationale vise notamment à établir si la police et le renseignement auraient pu empêcher le carnage et déterminer comment un seul tueur a pu commettre cette attaque sans précédent dans ce pays paisible de cinq millions d'habitants dont seuls 1% se disent musulmans.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :