A LA UNECoronavirus

La pandémie a causé une perturbation majeure de la vie et des moyens de subsistance

La pandémie de Covid-19 a causé une perturbation majeure de la vie et des moyens de subsistance à travers le monde, selon le rapport sur les objectifs de développement durable 2021, publié mardi par les Nations-Unies.

L’étude, qui suit les efforts mondiaux pour atteindre les Objectifs de développement durable (ODD), estime que les décisions et les actions prises au cours des 18 prochains mois détermineront si les plans de relance mettront le monde sur la bonne voie pour atteindre les objectifs convenus au niveau mondial et qui visent à stimuler la croissance économique et le bien-être social tout en protégeant l’environnement.

En effet, de plus en plus de pays et de communautés reconnaissent la nécessité de redoubler d’efforts pour atteindre les ODD à la lumière du tribut que la pandémie de Covid-19 a occasionné pour les gens à travers le monde, ajoute-t-on dans un communiqué.

Les auteurs du rapport notent également qu’alors que les progrès pour atteindre les ODD avaient été lents avant même que la pandémie ne frappe, 119 à 124 millions de personnes supplémentaires ont été replongées dans la pauvreté en 2020. L’équivalent de 255 millions d’emplois à temps plein ont été perdus, et le nombre de personnes souffrant de la faim, qui était déjà en hausse avant la pandémie, peut avoir augmenté de 83-132 millions.

→ Lire aussi : L’OMS alerte sur une pandémie “à deux vitesses” et “dans une phase très dangereuse”

La pandémie a mis à nu et intensifié les inégalités au sein des pays et parmi eux, ajoute-t-on, précisant qu’au 17 juin 2021, environ 68 vaccins étaient administrés pour 100 personnes en Europe et en Amérique du Nord, contre moins de 2 en Afrique subsaharienne. Lors de la prochaine décennie, jusqu’à 10 millions de filles de plus seront exposées au risque de mariage d’enfants à cause de la pandémie. L’effondrement du tourisme international affecte de manière disproportionnée les petits États insulaires en développement.

L’étude déplore aussi que le ralentissement économique de 2020 n’a guère contribué à ralentir la crise climatique. Les concentrations des principaux gaz à effet de serre ont continué d’augmenter, tandis que la température moyenne mondiale était d’environ 1,2 °C au-dessus des niveaux préindustriels, ce qui signifie dangereusement proche de la limite de 1,5 °C fixée dans l’Accord de Paris.

De même, les flux mondiaux d’investissements directs étrangers ont chuté de 40 % en 2020 par rapport à 2019. La pandémie a apporté d’immenses défis financiers, en particulier pour les pays en développement, avec une augmentation significative du surendettement, selon le rapport.

L’Agenda 2030, adopté par tous les États membres des Nations Unies en 2015, fournit un plan commun pour la paix et la prospérité pour les populations et la planète, aujourd’hui et dans l’avenir, avec au fond les 17 objectifs, visant à améliorer la santé et l’éducation, réduire les inégalités et stimuler la croissance économique, tout en luttant contre le changement climatique et en œuvrant à la préservation de nos océans et de nos forêts, selon l’ONU.

Pour remettre les ODD sur la bonne voie, les auteurs du rapport recommandent que les gouvernements, les villes, les entreprises et les industries utilisent la reprise pour adopter des voies de développement à faible émission de carbone, résilientes et inclusives qui conservent les ressources naturelles, créent de meilleurs emplois, font progresser l’égalité des sexes et luttent contre les inégalités croissantes.

« Nous sommes à un tournant crucial de l’histoire humaine. Les décisions et les actions que nous prenons aujourd’hui auront des conséquences capitales pour les générations futures« , a déclaré Liu Zhenmin, Secrétaire général adjoint du Département des affaires économiques et sociales des Nations Unies, cité par le communiqué.

« Les leçons tirées de la pandémie nous aideront à être au niveau des défis actuels et futurs. Saisissons ensemble le moment pour en faire une décennie d’action, de transformation et de restauration pour atteindre les ODD et concrétiser l’Accord de Paris sur le climat« , a-t-il dit.

( Avec MAP )

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page