La plupart des marocains ne peuvent plus épargner

La plupart des marocains ne peuvent plus épargner

Selon une étude du Haut-Commissariat au Plan (HCP) basée sur des entretiens avec des ménages marocains, 82% des ménages ont déclaré qu'ils ne seraient pas en mesure d'épargner au cours des douze prochains mois.

Décrivant les ménages qui ne s'attendent pas à épargner comme «pessimistes» quant à leur situation financière, le HCP a montré l'équilibre des opinions entre les ménages qui ont exprimé des avis négatifs et ceux qui ont exprimé des avis positifs.

Au quatrième trimestre de 2018, le solde des opinions était de -63 points, légèrement mieux que les -65 points du trimestre précédent, mais moins que les -59 points de l'année précédente.

→Lire aussi : Le HCP anticipe un léger ralentissement de la croissance au 1er trimestre 2019

Le taux de ménages qui ont déclaré que les prix des produits alimentaires avaient augmenté au cours des douze derniers mois était de 90,4% au quatrième trimestre de 2018. Seulement 0,1% des ménages pensent que les prix des produits alimentaires ont diminué.

Le solde des opinions sur les prix des produits alimentaires est resté négatif à -88 points au trimestre précédent et à -89 points un an auparavant.

Au cours des douze prochains mois, 86,9% des ménages pensent que les prix des denrées alimentaires vont continuer à augmenter, mais seulement 0,3% pensent que les prix vont baisser.

L’avis des ménages quant à la hausse des prix des denrées alimentaires n’est pas une surprise. Au début de 2018, seulement 21% des ménages prévoyaient économiser de l'argent dans l'année à venir, alors que 79% ont déclaré qu'ils ne pourraient pas économiser, toujours selon le HCP.

L'année dernière, les ménages ont anticipé la hausse des prix des denrées alimentaires, la dégradation de leur niveau de vie et leur incapacité à économiser de l'argent.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :