AccueilA LA UNELa pollution de l’air responsable de plus de 400.000 décès prématurés en Europe
pollution

La pollution de l’air responsable de plus de 400.000 décès prématurés en Europe

La pollution atmosphérique provoque plus de 400.000 décès prématurés chaque année en Europe, indique un nouveau rapport de l’Agence européenne pour l’environnement (AEE) publié mercredi.

Selon ce rapport, qui se base sur des données collectées en 2017 dans plus de 4.000 stations de mesure à travers le vieux continent, 412.000 décès prématurés dus à la pollution de l’air ont été recensés dans 41 pays européens, dont 374.000 dans l’UE où les concentrations de particules fines sont les plus élevées dans le nord de l’Italie, en Pologne ou encore dans les Balkans.

La pollution de l’air est à l’origine de maladies graves telles que l’asthme, les problèmes cardiovasculaires et le cancer du poumon, ajoute la même source.

→ Lire aussi : Suspension de l’alerte à la pollution sur la ville de Mexico

Réagissant à ce rapport, le directeur de l’Agence européenne pour l’environnement, Hans Bruyninckx, a souligné la nécessité “d’accélérer les changements dans les domaines de l’énergie, la production alimentaire et la mobilité”, afin d’endiguer la pollution atmosphérique en Europe.

L’étude de l’AEE fait, par ailleurs, ressortir que la plupart des citadins en Europe sont exposés à des niveaux de pollution atmosphérique supérieurs aux seuils établis par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), notant que dans les centres urbains, les particules fines, le dioxyde d’azote et l’ozone figurent au rang des polluants les plus nocifs.

Le rapport souligne, de même, que les polluants de l’air portent préjudice à l’économie en engendrant des coûts de soins de santé plus élevés, ainsi qu’une baisse de la productivité.

Share With:
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire


%d blogueurs aiment cette page :