La présidente des Grammy Awards officiellement licenciée

Grammy Awards

L’association américaine de l’industrie du disque qui organise notamment les Grammy Awards, a officiellement licencié lundi son ex-patronne, déjà mise à pied fin janvier après avoir porté de graves accusations contre l’organisation.

L’Académie a mis fin au contrat qui la liait avec Deborah Dugan via une lettre, largement diffusée au sein des membres de la profession, qui accuse l’ex-PDG “de déficiences et d’échecs dans sa gestion“.

Mme Dugan avait porté plainte fin janvier à Los Angeles auprès de la Commission pour l’égalité des chances professionnelles, accusant l’Académie de discrimination et de harcèlement.

Première femme à avoir dirigé l’Académie, elle détaillait dans sa plainte des accusations allant du harcèlement sexuel au conflit d’intérêts en passant par des irrégularités dans les votes pour les Grammy Awards.

Deborah Dugan affirmait aussi avoir subi des pressions pour embaucher comme consultant son prédécesseur, Neil Portnow, alors qu’il était selon elle soupçonné au sein de l’organisation d’harcèlement sexuel.