La réalisation des ODD passe par la contribution massive des femmes

La réalisation des ODD passe par la contribution massive des femmes

La réalisation des Objectifs de développement durable (ODD) passe par la contribution massive et la participation dynamique des femmes, a indiqué le ministre délégué auprès du Chef du gouvernement chargé de la réforme de l'administration et de la fonction publique, Mohamed Ben Abdelkader.

S'exprimant lors de la cérémonie de signature d'un mémorandum d'entente entre le ministère de la Réforme de l'administration et de la fonction publique et le Forum des fédérations, M. Ben Abdelkader a souligné que les principes d'équité et d'égalité entre les sexes et le rôle public des femmes sont au cœur des réformes engagées par le gouvernement, sous les Hautes directives de SM le Roi Mohammed VI, pour tenir compte des défis liés à la mise en œuvre des dispositions de la Constitution de 2011, des conventions internationales et des engagements du Maroc en faveur des ODD, notamment l'objectif 5 relatif à l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes et des filles.

Les femmes représentent 40% de l'effectif global des ressources humaines de l’État, dont 75% sont des cadres supérieurs, et elles occupent 22,2 % des postes de responsabilité et des emplois supérieurs dans la fonction publique, a-t-il fait savoir.

M. Ben Abdelkader a également réaffirmé l'engagement du ministère pour parvenir à l'effectivité de l'égalité homme et femme dans l'administration sur tous les plans, et déployer à cet effet les moyens nécessaires pour concevoir une politique équitable et égalitaire, notant que "la femme fonctionnaire est placée au cœur des chantiers de réforme du ministère".

Le ministère de la Réforme de l'administration, conscient de l'importance de l'égalité des sexes, des besoins et des droits des femmes et celle de l'accès équitable des femmes et des hommes aux postes de prise de décision, a dans cette perspective adopté un ensemble de mesures, à savoir la création du Réseau de concertation interministériel pour l'institutionnalisation de l'égalité des sexes dans l'administration publique, la création du Guide méthodologique en matière d'intégration de l'égalité entre les femmes et les hommes, la création de l'observatoire de l'approche genre dans la fonction publique et l'adoption d'une stratégie d'institutionnalisation de l'égalité des sexes dans la fonction publique.

Le mémorandum d'entente signé entre le Forum des Fédérations, une organisation active sur le champ du renforcement de la gouvernance, et le ministère de la Réforme de l’administration établit un cadre de collaboration et d'échange entre les deux parties, pour l'exécution du projet "Autonomisation des femmes pour des rôles de leadership dans la région MENA (Jordanie, Maroc et Tunisie) lancé en septembre 2016 pour une durée de sept ans.

L'objectif de ce Mémorandum est d'établir un cadre de coopération centré sur des programmes d'intérêt commun dans le domaine de l'institutionnalisation de l'égalité et la promotion du leadership féminin au sein de l'administration publique, a-t-il expliqué, ajoutant que ces programmes seront déclinés en commun accord en plans d'actions annuels.

Les deux parties conviennent d'entreprendre des actions communes en termes d'échange d'expériences et de bonnes pratiques, d'appui technique et financier, d'expertises dans la mise en place des mécanismes d'institutionnalisation de l'égalité de sexe au niveau territorial, notamment à travers le Réseau de concertation interministériel de l'égalité dans la Fonction publique (RCI) par des actions de promotion du leadership féminin à l'échelle nationale et régionale, la promotion d'une gouvernance inclusive, l'accompagnement des mécanismes d'institutionnalisation de l'égalité dans l'administration publique sur le plan régional.

De son côté, le président directeur général du Forum des fédérations, Rupak Chattopadhyaya, a souligné que ce projet financé par le gouvernement canadien tend à soutenir le gouvernement marocain en matière d'autonomisation des femmes et de promotion du leadership féminin dans l’administration publique de certains pays de la région MENA, à savoir la Jordanie, le Maroc et la Tunisie, notant que l'objectif principal est de favoriser l'accès des femmes aux postes de décision et de responsabilité.

Le responsable du service de la coopération à l’ambassade du Canada à Rabat, Patrick Lemieux a affirmé que le renforcement des droits des femmes constitue à la fois "une finalité et un facteur de développement" qui favorise une plus grande représentation des femmes et une plus grande gouvernance inclusive au Maroc et dans les autres pays qui bénéficient du projet.

"Nous croyons que les femmes doivent avoir l'opportunité de prendre leur place sur les scène politique et économique", a-t-il estimé.

Le Forum des fédérations est une organisation internationale fondée au Canada par neuf gouvernements partenaires : Australie, Brésil, Éthiopie, Allemagne, Inde, Mexique, Nigéria, Pakistan et Suisse, avec comme objectif d'intensifier l'échange d'expériences et d'expertises en matière de renforcement de la gouvernance et de promotion de la démocratie et des capacités des populations locales.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :