ban600
credit agricol

La région de Laâyoune-Sakia El Hamra ambitionne de renforcer l’ouverture de son économie

La région de Laâyoune-Sakia El Hamra ambitionne de renforcer l’ouverture de son économie

La région de Laâyoune-Sakia El Hamra ambitionne de renforcer davantage l'ouverture de son économie sur les secteurs du commerce, de la logistique, des énergies renouvelable, de la pêche maritime et des services de base, a indiqué, samedi, le président du Conseil régional, Sidi Hamdi Ould Errachid.

Le Conseil s'emploie depuis le début de son mandat à promouvoir l'économie de la région pour qu'elle puisse intéresser davantage les opérateurs économiques marocains et français, a affirmé M. Ould Errachid à l'ouverture à Laâyoune du Forum d'affaires Maroc-France.

Le président de la région Laâyoune-Sakia El Hamra a relevé que ce forum constitue une véritable occasion pour les acteurs économiques des deux pays de s'informer de près des opportunités d'investissement et de partenariat offertes dans le sillage de la mise en oeuvre des projets inscrits dans le cadre du contrat-programme relatif au nouveau modèle de développement des provinces du sud du Royaume.

Il a également émis le souhait de voir cet événement améliorer l'attractivité économique de la région, stimuler sa compétitivité et ouvrir de nouvelles perspectives pour les investisseurs.

→Lire aussi: Amara s’informe de l’état d’avancement de plusieurs projets d’infrastructures dans la région de Laâyoune-Sakia El Hamra

M. Ould Errachid a appelé à cette occasion les entreprises marocaines et françaises à tirer profit des opportunités d'investissement que recèle la région à travers la réalisation de projets concrets à même de contribuer à la création de richesses et d'emploi, et à l'accélération du taux de la croissance.

Le Conseil de la région de Laâyoune-Sakia El Hamra s'est doté d’un plan de développement régional (PDR) qui se décline à travers des projets de développement structurants destinés à valoriser les potentialités humaines et naturelles et à renforcer la dynamique locale, a-t-il fait observer.

Doté d’une enveloppe budgétaire de 49 milliards de dirhams (MMDH), ce plan de développement ambitionne à horizon 2021, la réduction du taux de chômage à 9%, la création de 25.000 emplois, et la captation de 6 MMDH d’investissements privés.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

top
%d blogueurs aiment cette page :