La relance de l’économie, priorité du nouveau Chef du gouvernement français

Jean Castex

Le nouveau Premier ministre français, Jean Castex, a affirmé, vendredi, que la relance de l’économie du pays fortement impactée par la crise du Covid-19, sera “une priorité”.

“Le plan de relance est ma priorité en investissant dans les secteurs d’avenir comme l’écologie. Le dialogue social sera la méthode”, a déclaré le nouveau chef du gouvernement français, qui a pris ses fonctions, cet après-midi, après une cérémonie de passation avec son prédécesseur Edouard Philippe.

“Je vais endosser le plan, y travailler, pour qu’il soit prêt rapidement”, a dit Jean Castex, qui s’exprimait sur TF1.

“Quand on est en crise, il faut continuer à soutenir l’économie. Mais, il faut faire des choix judicieux, orientés, qui permettent de gagner en souveraineté économique, plus économique en terme de respect de l’environnement”, a-t-il poursuivi.

Selon le nouveau locataire de Matignon, « l’écologie n’est pas une option, elle est entrée dans toutes les têtes. Elle transcende l’opinion politique ». « L’écologie est au coeur des responsabilités », a-t-il affirmé.


“La philosophie sera l’opérationnalité. Il faut agir, travailler vite dans un contexte de crise. Nous souhaitons aller vite, le plus vite possible. Je souhaite prononcer mon discours de politique générale au milieu de la semaine prochaine”, a encore dit le nouveau chef du gouvernement.

“Nous sommes dans un contexte nouveau. Les Françaises et Français viennent de traverser une période difficile qui n’est pas terminée. C’est une crise sanitaire sans précédent. Elle est prolongée par une crise sociale. Je ne suis pas ici pour chercher la lumière mais pour chercher des résultats de l’action publique énergique dans le cadre d’un plan de relance. Cela veut dire faire face à la crise économique comme nous avons fait face à la crise sanitaire. (…)Au-delà, c’est tirer les conclusions de la crise pour en sortir plus fort”, a-t-il poursuivi.

A propos de sa nouvelle mission à la tête de l’exécutif, le nouveau Premier ministre a affirmé connaître « l’ampleur et la lourdeur de cette tâche ».

“On ne vous propose pas souvent de telles fonctions. J’ai ressenti cela avec une forte émotion, avec beaucoup d’humilité. On ne peut pas se dérober quand il s’agit de servir son pays, surtout dans cette situation particulière”, a-t-il indiqué affirmant « mesurer ce soir l’honneur qu’est le mien de diriger le gouvernement d’un des plus beaux pays du monde, mais qui n’est peut-être pas le plus facile à gouverner”.


Jean Castex a été nommé par le Président Emmanuel Macron au poste de Premier ministre en remplacement d’Edouard Philippe, qui avait présenté, dans la matinée, la démission de son gouvernement.

Haut fonctionnaire et fin connaisseur du monde de la santé, Jean Castex (55 ans) était peu connu du public avant d’être chargé par le chef de l’Etat français, début avril, de piloter la réflexion sur la stratégie de déconfinement, la mieux adaptée au cas français dans le sillage de la lutte contre la pandémie du coronavirus.

Après la fin de l’opération du déconfinement, le nouveau locataire de Matignon avait repris ses fonctions en tant que président de l’Agence nationale du sport et délégué interministériel aux Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024, poste dans lequel il avait été nommé en septembre 2017.

Ce changement à la tête de l’exécutif français intervient à deux années de la prochaine présidentielle et dans le sillage des résultats obtenus par le parti présidentiel La République en Marche (LREM), lors du second tour des élections municipales, marqué par une poussée des Verts dans plusieurs grandes villes.