A LA UNEMaroc

La reprise des relations entre le Maroc et Israël, une décision « naturelle »

La reprise des relations entre le Maroc et Israël est une décision « naturelle » en raison des liens culturels et historiques unissant les deux pays, à travers la forte communauté juive d’origine marocaine établie en Israël, a indiqué l’ambassadeur d’Israël au Kenya, Joseph Oded.

Ce rapprochement est de nature à renforcer la coopération entre les deux pays pour l’intérêt des deux peuples, a estimé M. Oded lors d’une interview croisée avec l’ambassadeur du Maroc au Kenya, El Mokhtar Ghambou, sur la chaîne KTN News, l’une des plus grandes stations de télévision en Afrique de l’Est.

Le diplomate israélien, qui a saisi l’occasion pour saluer le leadership de SM le Roi Mohammed VI en matière de paix, de modernité et de développement, a mis l’accent sur l’importance de la relation profonde et millénaire entre le Royaume et le peuple juif.

« Au Maroc et à Israël, nous avons des dirigeants qui cherchent la paix, la modernité et le développement (…) Nous saluons fortement ce genre de leadership« , a-t-il dit.

Lors de cette rencontre, animée par le journaliste George Maringa et consacrée notamment aux relations entre Rabat et Tel-Aviv, M. Oded est revenu sur la récente visite effectuée par le ministre israélien des Affaires étrangères, Yair Lapid, au Maroc, précisant que les protocoles d’accords signés lors de cette visite porteront la coopération bilatérale à un niveau supérieur et contribueront à rapprocher les peuples des deux pays.

→ Lire aussi : Le ministre israélien des affaires étrangères visite la synagogue Beth-El à Casablanca

De son côté, l’ambassadeur du Royaume à Nairobi a fait observer que la fin de l’année 2020 a été marquée, d’une part par le rétablissement des relations entre le Maroc et Israël et, d’autre part, par la reconnaissance par Washington de la souveraineté du Maroc sur son Sahara.

« Ce contexte tripartite nous inspire à aller plus loin dans nos relations« , a dit M. Ghambou, soulignant que « le rétablissement des relations entre le Royaume et l’Etat hébreu ne peut pas être réduit à une tactique politique en raison de la profondeur des relations historiques liant les juifs marocains au Maroc« .

Depuis toujours, une grande partie de juifs ont choisi de vivre au Maroc, où ils sont protégés par l’institution d’Imarat Al-Mouminine (Commanderie des croyants), portée par les Souverains du Maroc, notamment par feu SM Mohammed V, feu SM Hassan II et SM le Roi Mohammed VI, a rappelé le diplomate marocain.

Evoquant la coopération Sud-Sud prônée par SM le Roi Mohammed VI, l’ambassadeur a indiqué que l’approche royale vise à concrétiser l’intégration économique du continent africain et constitue « une feuille de route encourageant le Kenya, le Maroc et Israël à travailler ensemble dans des secteurs clés tels que la sécurité, le tourisme, l’agriculture et la gestion de l’eau« .

Cette coopération tripartite prometteuse, a-t-il poursuivi, devrait convaincre le gouvernement kényan à revoir sa position vis-à-vis du Sahara marocain, qui reste un grand obstacle dans les relations entre Rabat et Nairobi, appelant le gouvernement kényan à soutenir le plan d’autonomie du Sahara sous souveraineté marocaine.

Par ailleurs, le diplomate a fait valoir que les relations entre le Kenya et le Maroc affichent un « futur brillant » en raison du rôle de leader que jouent les deux pays sur le continent africain.

( Avec MAP )

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page