La Russie cofirme la reconduction de l’accord céréalier de la mer Noire pour 4 mois

La Russie a confirmé, jeudi, le renouvellement, pour une durée de quatre mois, de l’accord sur les exportations de céréales ukrainiennes à travers un corridor sécurisé en mer Noire, des ports d’Odessa jusqu’au Bosphore en Turquie.

« L’accord quadripartite entre la Russie, la Turquie, l’Ukraine et les Nations Unies, signé à Istanbul le 22 juillet, vient à échéance le 18 novembre. Le texte du document prévoit sa reconduction automatique pour 120 jours supplémentaires en l’absence d’objections de la part de l’une des parties. Aucune objection n’a été reçue », a annoncé le ministère russe des Affaires étrangères dans un communiqué.

La partie russe assume également le « renouvellement technique de l’initiative de la mer Noire sans aucun changement dans le temps et la couverture », précise le ministère, rappelant que Moscou a clairement et ouvertement souligné et continue de souligner « la nature étroitement liée » des accords sur les exportations ukrainiennes et la mise en œuvre efficace du mémorandum Russie-ONU concernant les exportations agricoles russes.

La Russie, poursuit le communiqué, a pris note du travail plus actif du Secrétariat général de l’ONU sur les obligations prises à cet égard et des résultats de ses efforts, notant que les questions en suspens, notamment celles relative aux obstacles imposés aux produits alimentaires et engrais russes, « doivent être réglées au cours des 120 jours ».

Le ministère ukrainien des infrastructures a lui aussi confirmé, jeudi, qu’un accord avait été trouvé pour prolonger de 120 jours l’Initiative céréalière de la mer Noire.

« Cette décision vient d’être prise à Istanbul. Les Nations Unies et la Turquie restent les garants de l’initiative », a annoncé jeudi sur Twitter le ministre des infrastructures ukrainien, Oleksandre Koubrakov, se réjouissant d’un pas « important dans la lutte contre la crise alimentaire mondiale ».

Le Secrétaire général de l’ONU António Guterres s’est également félicité du renouvellement de l’accord, y voyant une mesure essentielle « pour faire baisser les prix des denrées alimentaires ».

Sous l’égide de la Türkiye et des Nations Unies, Istanbul avait accueilli le 22 juillet dernier la signature de cet accord sur le exportations de céréales et d’engrais depuis les ports ukrainiens, ainsi qu’un accord sur la sécurisation des exportations de denrées alimentaires et d’engrais de Russie.

A ce sujet, M. Guterres a indiqué que l’ONU était « pleinement engagée à supprimer les obstacles restants à l’exportation de denrées alimentaires et d’engrais depuis la Fédération de Russie », une partie de l’initiative que Moscou considère comme essentielle.

L’initiative qui devait en principe expirer ce vendredi soir, a permis de sortir plus de 11 millions de tonnes des ports ukrainiens en quatre mois, selon l’ONU.

Avec MAP

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page