La Russie réagira au déploiement de missiles interdits par le traité INF en Europe

La Russie

La Russie exercera des représailles en cas de déploiement en Europe de missiles américains interdits par le Traité INF (sur l’élimination des missiles nucléaires à courte et à moyenne portée), a déclaré dimanche le ministre des Affaires étrangères russe, Serguei Lavrov.

« Malheureusement, nos collègues européens, dont nous voulions voir l’indépendance avec des actions concrètes, ne sont pas très prêts et suivent les Etats-Unis même dans le cas où cela est clairement contraire à leurs intérêts » a indiqué le chef de la diplomatie russe lors d’un entretien télévisé.

Réagissant à l’échec du vote d’une résolution russe présentée à l’Assemblée générale de l’ONU pour la préservation du Traité INF, le ministre a souligné que « la plupart des préoccupations concernant la décision des Etats-Unis de se retirer du traité unilatéralement ont été entendus en Europe », qui a toutefois « voté contre notre proposition ».

→ Lire aussi : La Russie se félicite de l’entrée de l’armée syrienne dans un secteur du nord du pays

Avec son vote, l’Union européenne s’est prononcée pour que le traité INF « cesse d’exister et que la menace de déploiement de missiles américains, interdite par le traité, pèse de nouveau sur l’Europe » a noté le chef de la diplomatie russe.


La prochaine étape consistera en des représailles de la part de la Russie, a affirmé le ministre, ajoutant que « ce n’est pas notre choix, mais ils ne peuvent probablement pas comprendre les menaces pesant sur la sécurité des Européens eux-mêmes ».

Le vote des pays européens contre la proposition russe ne peut être expliqué que par le fait qu’il s’agit d’une « solidarité mal placée », a conclu le ministre.