La Russie réduit ses exportations de céréales et de sucre

La Russie a décrété des restrictions aux exportations des céréales à destination de quatre républiques ex-soviétiques, dont elle est le principal fournisseur, afin d’éviter des pénuries et une explosion des prix.

« La Russie introduit une interdiction temporaire d’exportation de céréales vers les pays de l’Union économique eurasiatique« , a indiqué mardi le service de presse du gouvernement russe.

L’UEE est une alliance économique réunissant cinq ex-républiques soviétiques (Russie, Kazakhstan, Bélarus, Arménie, Kirghizstan).

→ Lire aussi : Céréales: L’Afrique pourrait être durement touchée par la crise ukrainienne

Le gouvernement a également interdit « l’exportation de sucre blanc et de sucre de canne brut vers des pays tiers« .

Les restrictions sur les céréales resteront en vigueur jusqu’au 30 juin et celles sur le sucre jusqu’au 31 août 2022, indique le gouvernement russe, précisant que cette décision est prise « pour protéger le marché alimentaire intérieur face aux restrictions extérieures« .

Pour les céréales, la mesure s’applique au blé, au méteil (mélange de blé et de seigle), au seigle, à l’orge et au maïs.

La Russie et l’Ukraine sont des exportateurs majeurs de céréales. Le conflit qui les oppose actuellement perturbe fortement ce marché. Le FMI et l’ONU ont alerté sur le péril qui pèse sur la sécurité alimentaire mondiale.

Avec MAP

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page