La Russie sortira de l’accord OPEP+ fin mars

OPEP+

La Russie compte sortir de l’accord OPEP+ de maitrise de la production de pétrole fin mars-début avril, a affirmé mercredi le ministre russe de l’Energie, Alexander Novak.

“Actuellement, nous respectons pleinement l’accord conclu en réduisant progressivement la production, en deux mois, nous avons décidé de baisser la production à 100.000 baril par jour par rapport à octobre 2018 et je pense que nous sortirons de l’organisation fin mars-début avril”, a indiqué le ministre.

M. Novak a souligné qu’aucune décision ne sera prise actuellement par rapport à la baisse ou la hausse de la production de pétrole compte tenu de facteurs souvent imprévisibles, comme les situations en Iran et au Venezuela.

→ Lire aussi : Le Qatar annonce son retrait de l’Opep, met le cap sur le gaz

Notant que les prix actuels du pétrole convenaient plus ou moins à tout le monde, le ministre russe a souligné que “la situation est plus ou moins calme, stable avec une volatilité et des prix plus ou moins raisonnables qui satisfont à la fois les exportateurs et les consommateurs”.

“Nous pensons que grâce à l’accord, nous avons obtenu une stabilité. En conséquence nous avons pu faire face à la période hivernale qui est calme avec une baisse de la demande de l’ordre de 2 millions de barils par jour par rapport à la période estivale”, a relevé le ministre.

L’OPEP+, qui regroupe 15 pays de l’OPEP et 10 producteurs hors OPEP, a décidé en décembre de réduire de 1,2 million de barils par jour la production de pétrole au premier semestre de 2019 par rapport au niveau d’octobre 2018.