La Stratégie nationale de la sécurité routière a permis de réduire les risques d’accidents

La Stratégie nationale de la sécurité routière a permis de réduire les risques d’accidents

La Stratégie nationale de la sécurité routière a permis, dans ses deux versions, de réduire les risques d'accidents de la circulation, a indiqué mardi à Rabat le secrétaire d'État chargé du Transport, Mohamed Najib Boulif.

En réponse à une question orale sur "l'application du Code de la route" présentée par le groupe constitutionnel démocratique social à la Chambre des conseillers, Boulif a fait état d'une certaine baisse du nombre de décès dus aux accidents pour atteindre 3.650 par an, contre environ 4.000 précédemment.

→ Lire aussi : Le Maroc préside l’Observatoire Africain de Sécurité Routière

Il a en outre souligné que les problématiques se rapportant à la sécurité routière ne sont pas liées uniquement à l'infrastructure ou à l'état technique et mécanique des véhicules, mais elle sont également le fait des comportements humains, notant que le facteur humain demeure à l'origine d'environ 90% des accidents au Maroc.

La Stratégie nationale de la sécurité routière 2017-2026 est le fruit d'un partenariat entre les différents acteurs concernés par la sécurité routière. Elle s'inscrit dans le une vision sur le long terme visant le développement d'un comportement responsable et l'émergence de routes plus sûres, l'objectif étant de réduire de 50 pc le nombre de décès dus aux accidents à l'horizon 2026, soit moins de 1.900 morts et pas plus de 3.000 en 2020.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :