A LA UNECoronavirus

La Suisse n’échappera pas à une quatrième vague de Covid-19

La Suisse n’échappera pas à une quatrième vague de la pandémie de la maladie à coronavirus 2019 (Covid-19), mais qui sera différente des trois précédentes vagues, a estimé le ministre suisse de la Santé, Alain Berset. « Actuellement, la situation est sous contrôle, mais le nombre de contaminations va continuer à augmenter ces prochains temps« , a relevé le ministre dans un entretien diffusé samedi par le journal Südostschweiz.

Pour le ministre, la situation de départ (de la 4ème vague) n’est pas la même que lors des vagues précédentes. Le taux de la vaccination contre le coronavirus des personnes à risque et des générations plus âgées est supérieur à 80%, a-t-il par ailleurs fait observer.

Ce qui est pour lui désormais important, c’est qu’un plus grand nombre de personnes soient vaccinées.

→ Lire aussi : USA: La FDA autorise une troisième dose de vaccin anti-Covid pour les immunodéprimés

Selon le ministre, il est difficile de dire maintenant si les personnes vaccinées ont besoin d’une troisième dose de rappel. « Ce qui est certain, c’est que cette décision ne sera pas prise par les sociétés pharmaceutiques« , a indiqué M. Berset, soulignant que le Conseil fédéral (gouvernement) examinera attentivement cette question avec des spécialistes. Mais, poursuit-il, il est concevable qu’une troisième injection soit bénéfique en particulier pour les personnes âgées.

Dans un autre entretien diffusé dimanche par le SonntagsBlick, le ministre suisse de la Santé a appelé les milieux économiques à s’engager davantage dans la campagne de vaccination contre le coronavirus.

« Les entreprises, les clubs de sport, les centres de fitness et les organisations culturelles, qui ont tant souffert de la pandémie de Covid-19, devraient avoir un intérêt à faire vacciner le plus grand nombre de personnes possible« , a dit M. Berset .

M. Berset regrette que le taux de vaccination soit plus faible en Suisse que dans les pays voisins. Selon l’Office fédéral de la santé publique, il était de 49,8% vendredi. Ce taux est clairement trop bas avec le variant Delta, très contagieux, note-t-il. Une nouvelle campagne va être lancée la semaine prochaine pour tenter de relancer la vaccination en Suisse.

( Avec MAP )

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page