A LA UNEMonde

La Turquie veut négocier avec les talibans la sécurisation de l’aéroport de Kaboul

Le président turc Recep Tayyip Erdogan, a annoncé, lundi, que son pays, en négociations avec les Etats-Unis sur la sécurisation de l’aéroport de Kaboul après le retrait des forces internationales d’Afghanistan, veut mener des discussions avec les talibans qui s’opposent à cette mesure.

“En ce moment, que ce soit au niveau du ministère des Affaires étrangères ou à mon niveau, (…) nous essayons de voir quelles discussions nous pouvons avoir avec les talibans et où ces échanges peuvent nous mener”, a déclaré M. Erdogan lors d’une conférence de presse à Istanbul.

Ces déclarations interviennent après que les talibans ont fermement mis en garde la Turquie contre le maintien de militaires pour prendre en charge la sécurité de l’aéroport de Kaboul, affirmant que “les envahisseurs seront traités comme tels”.

→ Lire aussi : La Turquie salue le leadership de SM le Roi et le rôle du Maroc en tant que pôle de stabilité dans la région

M. Erdogan a toutefois relativisé ces menaces, soutenant que les talibans “n’ont pas dit qu’ils ne voulaient pas de la Turquie“.

Début juillet, le président turc avait indiqué que Washington et Ankara s’étaient mis d’accord sur les modalités du maintien d’une force turque pour sécuriser l’aéroport international Hamid Karzaï, principale porte de sortie d’Afghanistan pour les diplomates occidentaux et les travailleurs humanitaires.

La crainte de voir cet aéroport tomber aux mains des talibans est d’autant plus grande que ces derniers mènent depuis mai une offensive contre l’armée afghane et ont conquis de vastes pans de territoires.

( Avec MAP )

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page